Coupe du monde : un psy au secours des Anglais ?

  • A
  • A
Coupe du monde : un psy au secours des Anglais ?
@ Reuters
Partagez sur :

IDÉE - Le sélectionneur Roy Hogdson songe à utiliser les services d’un psychologue pour aborder la séance des tirs au but.

L’Angleterre fait son maximum pour préparer au mieux la Coupe du monde au Brésil, qui débutera pour elle le 14 juin prochain, face à l’Italie. Malgré une poule très relevée - outre l’Italie, les Anglais défieront l’Uruguay et le Costa Rica -, le sélectionneur des Three Lions Roy Hodgson, visiblement confiant, pense déjà aux huitièmes de finale et notamment à la séance des tirs au but.

Un psychologue, why not ? L’ancien entraîneur de Liverpool a ainsi confié sur Sky Sports qu’il n’était pas "opposé à l’utilisation d’un psychologue" pour aborder cet exercice tant redouté par certains joueurs. Mais il devra "faire partie du groupe, bien connaître les joueurs" pour mieux comprendre pourquoi ils sont aptes - ou non - à pouvoir tenter leur chance, ajoutant : "Certains sont bons (dans ce domaine, ndlr), d’autres trouvent cet exercice difficile. Si un psychologue peut les aider à ne plus bloquer, nous serions très, très heureux."

Ashley Cole Gianluigi Buffon euro 2012

Une séance de tirs au but réussie en... 23 ans. Il faut dire que l’Angleterre n’est pas vernie quand vient la séance fatidique des tirs au but. Toutes les stratégies sont ainsi envisagées pour améliorer la réussite de l’équipe aux trois Lions dans ce domaine, jusqu’à conclure les matches amicaux par des séances - fictives - de tirs au but...

Le taux de réussite aux tirs au but en compétition :

Car depuis 1990, les Anglais n’ont remporté qu’un seul "penalty shootout". C’était lors de l’Euro 1996, face à l’Espagne (0-0, 4 tab à 2). Mais, ironie du sort, les Anglais furent sortis du tournoi par l’Allemagne… aux tirs au but (0-0, 6-5). Plus récemment, La sélection de Sa Majesté s’est inclinée en quarts de finale de l’Euro 2012 face à l’Italie (0-0, 4 tab à 2, ndlr), après les échecs d’Ashley Young et d'Ashley Cole (photo en haut).  Et, en Coupe du monde, les Anglais restent sur trois cuisants échecs, en 1990 par la RFA en demi-finales (1-1, 3 tab à 4), en 1998 par l'Argentine en huitièmes (2-2, 3 tab à 4) et en 2006 par le Portugal en quarts (0-0, 1 tab à 3). Roy Hodgson n’est pas dupe quant aux vertus bénéfiques ou non de l’usage d’un psychologue : "il y a plein de choses à essayer mais une fois le ballon sur le point de penalty, il y aura toujours des joueurs moins confiants que d’autres". 

Bonus : la dernière séance de tirs au but perdue en 2012 :