Coupe de France : Grenoble humilie Marseille

  • A
  • A
Coupe de France : Grenoble humilie Marseille
@ AFP Jean-Pierre Clatot
Partagez sur :

ADROITS AU BUT - Les joueurs grenoblois, qui évoluent en CFA, ont renversé le leader de L1 après un match riche en rebondissements dimanche soir. 

La sensation grenobloise. Les amateurs de Grenoble (CFA) ont créé la grosse sensation des 32e de finale de la Coupe de France dimanche soir en éliminant Marseille, le leader du championnat de France, portant à sept le nombre de clubs de l'élite éjectés à ce stade de l'épreuve. Avant Marseille, Toulouse, Lens et Caen étaient également passés à la trappe dans l'après-midi, rejoignant Lille, Nice et Lorient, sortis samedi. Mais le coup de tonnerre du week-end est bien venu de Grenoble où Marseille a été terrassé au terme d'un match à sensations, comme seule la Coupe de France peut en offrir (3-3 a.p., 5-4 t.a.b). Marseille a mené au score à trois reprises mais à chaque fois, Grenoble est parvenu à refaire son retard, arrachant la séance des tirs au but sur une égalisation de Bengriba à la 120e minute.

Bordeaux élimine Toulouse. La soirée restera dans les annales pour Grenoble, qui tente de renaître après sa liquidation judiciaire en 2011. La potion est par contre très amère pour Marcelo Bielsa et les Marseillais, qui n'ont plus que le championnat à se mettre sous la dent après leur échec en Coupe de la Ligue. Toulouse, éliminé par Bordeaux (2-1), et Lens, dominé par Lyon (3-2), ont eux été battus lors de chocs fratricides entre clubs de L1, alors que Caen, lanterne rouge de l'élite, est tombé à domicile contre le co-leader de L2, Dijon (3-2 a.p.). Les Sang et Or n'ont rien pu faire face à Lyon, qui a démarré l'année comme il avait terminé 2014, en trombe. Bordeaux, humilié à domicile par Lyon juste avant la trêve hivernale (5-0), s'est de son côté repris en écartant Toulouse.

>> LIRE AUSSI - Lorient et Nice, mauvais élèves de Ligue 1

Peu de surprises. Dans les autres rencontres, les formations de division 1 ont pris le dessus sur des pensionnaires de divisions inférieures. Monaco a, comme d'habitude, fait le strict minimum contre Nîmes (2-0) mais confirmé sa solidité retrouvée. Saint-Etienne a eu beaucoup plus de mal face à Nancy (L2) mais les spectateurs de Geoffroy-Guichard ont bien fait d'attendre jusqu'à la prolongation pour admirer le chef d'oeuvre de Franck Tabanou, une reprise en demi-volée à l'extérieur de la surface en pleine lucarne (1-0, a.p.). Rennes s'est débarrassé de Dunkerque (Nat) 2-1 sur un doublé de Doucouré alors que le tenant du titre Guingamp a encore pu compter sur la belle réussite de Claudio Beauvue, auteur de deux des trois buts inscrits contre les amateurs de Dinan-Léhon (CFA2). Metz n'a pas non plus tremblé à Epinal (Nat), vaincu 2-1.

Il reste une dernière rencontre à disputer lundi (20h45) entre Montpellier et le Paris SG à l'Altrad Stadium. Le tirage au sort des 16e de finale aura lieu à 19h20.

>> LIRE AUSSI - L'incroyable voyage du club franciscain