Comment rendre le jeu des Bleus plus sexy ?

  • A
  • A
Comment rendre le jeu des Bleus plus sexy ?
@ REUTERS
Partagez sur :

SÉDUCTION - La France affronte l’Australie vendredi (à 21h). Comment essayer de ne pas mourir d’ennui ?

L’info. Avant leur dernier match de qualifications contre la Finlande (mardi prochain à 21h), les Bleus affrontent en amical l’Australie, vendredi soir (21h) au Parc des Princes. Deux rencontres pas franchement très reluisantes sur le papier. Mais Europe1.fr a décidé d’aider les Bleus et de trouver des solutions pour rendre leur jeu plus alléchant.

22.03-Giroud-but-joie-930x620_scalewidth_630

Etre moins prétentieux. On vous le dit tout de suite, il n’existe pas de solution miracle pour changer les Bleus en machine imbattable qui enchaîne les plus beaux mouvements à chaque action. "L’équipe de France ne doit pas être trop prétentieuse", prévient d’emblée Steve Savidan, ancien avant-centre de Ligue 1 qui a goûté son unique sélection internationale sur sa fin de carrière, en 2008. "Aujourd’hui, la France est la 25e équipe mondiale. Il faut savoir rester à sa place pour mieux jouer. Avant de vouloir faire comme le Barça il faut avoir des résultats", poursuit l’ancien joueur de Caen et de Valenciennes qui glisse aussi au passage que "l’équipe de France, ça se mérite". Un tacle régulier mais quand même appuyé à certains joueurs épinglés pour des problèmes de comportement.

>>> A LIRE : Jouer l'Australie, une bonne idée ?

Oubliez donc les improvisations et les gestes techniques à répétition, les joueurs de Didier Deschamps ont d’abord besoin de reprendre confiance. "Si les Bleus enchaînent des bons résultats, la technique reviendra plus rapidement", estime encore Steve Savidan. La première recette est donc très simple : il faut gagner pour retrouver un peu de fluidité.

Miser sur le collectif. Des joueurs comme Franck Ribéry, Hugo Lloris, Blaise Matuidi, Karim Benzema sont titulaires dans des grands clubs. Ce n’est donc pas une question de talent, ni même de génération comme on l’entend souvent. "Il y a des excellentes individualités chez les Bleus mais il manque un vrai collectif", analyse Richard Dutruel, ancien gardien de but du FC Barcelone. Pendant deux ans (entre 2000 et 2002), il a gardé les cages du grand Barça et assisté tous les week-ends à une démonstration collective. "On travaillait énormément dans des petits périmètres, des jeux à trois pour essayer de mieux porter le ballon vers l’avant".

Benzema

Autre solution, elle aussi assez logique, faire des passes ! Quand les Bleus sont menés ou qu’ils n’arrivent pas à trouver la solution contre une équipe a priori plus faible, "c’est un peu du chacun pour soi", estime Richard Dutrel.

Jouer comme le Barça, c’est possible ? "On ne décrète pas qu’on va jouer comme le Barça pour jouer comme eux", explique Steve Savidan, conscient qu’on ne va pas vivre les plus grands matches de l’histoire des Bleus tout de suite. La grande force des Catalans, c’est d’appliquer cette philosophie de jeu dès le plus jeune âge. "Il faut aussi qu’on travaille là-dessus en France", estime Richard Dutruel. "Dès les équipes de jeunes, il faut inculquer un esprit plus collectif. Sinon, ça ne marchera pas".

Et si on changeait juste ça... A court terme, il ne semble pas exister de solution miracle pour moins s’ennuyer devant sa télé. A moins de prendre le terme sexy au pied de la lettre. "Il faut qu’ils arrêtent de mettre autant de gel et qu’il arrêtent de rouler par terre en permanence", s’amuse Vanessa Gianini du blog Foot Pouf. Valbuena, si tu nous lis…