Combien a coûté Gareth Bale ?

  • A
  • A
Combien a coûté Gareth Bale ?
@ REUTERS
Partagez sur :

TRANSFERTS - L’attaquant gallois a signé au Real. Mais quel est le montant exact du transfert ?

Selon la presse anglaise, Gareth Bale est bien le transfert le plus cher de l’histoire du foot. Le Real Madrid aurait en effet déboursé 100 millions d’euros pour s’attacher les services de l’ailier de Tottenham. La presse espagnole, elle, évoque la somme de 91 millions d’euros. Mais combien a donc réellement coûté Gareth Bale ? Et pourquoi le Real Madrid refuse de communiquer la somme exacte ? Tentative d’explication.

Marca

Quel est le juste prix ? Depuis plusieurs mois, le président du Real Madrid, Florentino Perez, avait affiché sa volonté de recruter le gaucher de 24 ans. Depuis le début, Marca, le quotidien en pointe sur les transferts du Real, avance un chiffre supérieur à 90 millions d’euros mais inférieur à la transaction de Cristiano Ronaldo (94 millions d’euros). Le même journal avait évoqué la possibilité d’inclure le Portugais Fabio Coentrao dans le transfert. Lundi matin, Marca avance un montant : 91 millions d’euros. Côté anglais, la presse spécialisée a toujours visé un peu plus haut. Lundi matin, le Guardian titre sur "l’homme aux 100 millions d’euros". "Pour connaître le montant exact, il faut certainement viser entre le montant avancé par la presse anglaise et celui donné par les journaux espagnols", s'amuse le spécialiste des transferts Christophe Lepetit. Pour vous donner un ordre d’idée, 91 millions d’euros, c’est l’équivalent de 6759 années de smic. 100 millions d’euros représentent 7427 années de smic !

On connait rarement les montants... Au-delà de cette incertitude, il faut rajouter celles propres à la transaction. Entre les commissions touchées par les agents, celles que récupèrent les clubs formateurs, il est très difficile de connaître exactement le montant qui arrivera dans les caisses de Tottenham. "Dans les transferts, il y a assez peu de montant dévoilés", précise l’économiste du sport Christophe Lepetit. "Là où c’est plus clair, c’est quand il y a paiement d’une clause libératoire. On l’a vu récemment avec le transfert du Français Geoffrey Kondogbia de Séville à Monaco. On sait que l’ASM a payé les 20 millions de sa clause libératoire". Habituellement, c’est la presse qui se charge de dévoiler le montant même s’il existe toujours une part d’incertitude. Pour Cristiano Ronaldo, les chiffres aussi ne sont pas toujours les mêmes. 94 ou 96millions d’euros, on ne sait pas vraiment…

… et le Real ne veut pas heurter l’opinion publique. Si le club s’est empressé de publier un communiqué sur son site internet pour annoncer l’arrivée de Bale, le Real n’a pas été aussi rapide pour donner le montant de la transaction. Et pour cause, le club espagnol ne veut pas "heurter l’opinion publique dans un pays plongé dans une crise économique très forte", explique Christophe Lepetit, économiste du sport au Centre de droit et d’économie du sport (CDES). "Même si on ne peut pas parler de décence avec de tels montants, il n’est pas forcément très opportun de communiquer sur un transfert qui pourrait atteindre pour la première fois la barre des 100 millions d’euros".

Bale-2

Le Real ne veut pas froisser Cristiano Ronaldo. L’une des autres raisons qui pourrait expliquer ce silence s’appelle… Cristiano  Ronaldo. Les dirigeants ne veulent pas froisser l’ego de leur joyau, acheté 94 millions d’euros à Manchester United en 2009. "Quand Lionel Messi a négocié une revalorisation salariale au Barça l’année dernière, Cristiano Ronaldo a exprimé publiquement son mal-être", rappelle Pablo Polo, journaliste à Marca. "Depuis cet épisode, les dirigeants madrilènes ne veulent plus risquer de brusquer leur chouchou".

Le Real n’a pas besoin de communiquer. Quand un club dépense une telle somme, il pourrait vouloir affirmer au monde entier qu’il est très riche. "Faux", rétorque Christophe Lepetit. "Tout le monde sait que le Real est le club le plus riche du monde. Tout le monde sait que le club madrilène peut se permettre de dépenser des sommes astronomiques sur le mercato. Inutile donc de connaître le montant exact".