Les supporters de Chelsea, "incontrôlables en déplacement"

  • A
  • A
Les supporters de Chelsea, "incontrôlables en déplacement"
@ Francisco LEONG/AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Thierry Marchand, journaliste à France Football, revient sur l'incident du métro parisien impliquant des fans de Chelsea.

La vidéo mise en ligne par le quotidien britannique The Guardian, montrant des supporters de Chelsea en train de repousser un homme noir sur le quai du métro parisien, un peu plus d'une heure avant le coup d'envoi du huitième de finale aller de la Ligue des champions face au PSG (1-1), a fait énormément réagir mercredi, à commencer par le club londonien, qui a été l'un des premiers à condamner le geste de ses supporters. "Un tel comportement est odieux et n'a pas sa place dans le football ou dans notre société", a réagi le club. "Nous allons soutenir toute action pénale contre les personnes impliquées et s'il devait y avoir des preuves de l'implication de détenteurs d'abonnements pour la saison ou de membres du club, le Chelsea FC prendrait les mesures les plus fortes possibles contre eux, y compris des mesures d'interdiction."

>> VOIR AUSSI : Des fans de Chelsea repoussent un homme noir sur le quai du métro

Fans de Chelsea dans le métro (1280x640)

© Guardian News & Media LTD/AFP

En déplacement ou dans les pubs. Mais il n'est pas du tout sûr que ces supporters, identifiables sur la vidéo postée par The Guardian, soient des fidèles de Stamford Bridge, l'antre des Blues. "Les supporters qui se déplacent pour aller voir leur équipe ne sont pas forcément les mêmes que pour les matches à domicile", explique Thierry Marchand, journaliste à France Football et grand connaisseur du football anglais. "Les Anglais ont été assez malins pour interdire l'accès de leurs stades à ces gens, à ces hooligans, à ces racistes, mais ils ne peuvent pas les empêcher de se déplacer à l'extérieur et notamment à l'étranger. Et ces gens-là, quand ils se déplacent à l'étranger, ils sont incontrôlables." Pour le journaliste de l'hebdomadaire, cet incident rappelle que l'Angleterre n'a pas totalement éradiqué le problème du hooliganisme. "Elle l'a refoulé, elle l'a mis dans d'autres endroits et notamment dans les pubs. Si ces gens ne rentrent plus au stade, c'est qu'ils ne peuvent plus se payer les places, notamment sur une saison entière, mais on les retrouve dans des endroits comme les pubs à regarder les matches de leur équipe." Et parfois en déplacement.

>> LIRE AUSSI : Racisme : les enquêteurs sur les traces des fans de Chelsea

Scotland Yard propose sa collaboration aux autorités françaises. Quelques heures après la diffusion de cette vidéo, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif". Les investigations ont été confiées au Service transversal d'agglomération des événements (Stade), un service de la préfecture de police de Paris spécialisé dans les débordements lors d'événements sportifs. De l'autre côté de la Manche, Scotland Yard a proposé sa collaboration aux autorités françaises et a déclaré vouloir "examiner la vidéo" pour voir s'il "peut procéder à des interdictions de stade ou empêcher des gens de se déplacer à l'avenir".

>> LIRE AUSSI - Agression raciste des fans de Chelsea : Souleymane va porter plainte