Cavalli-Chedjou, l'enquête corse

  • A
  • A
Cavalli-Chedjou, l'enquête corse
@ MAXPPP
Partagez sur :

L1 - L'Ajaccien accuse le Lillois de lui avoir dit "sale corse". La LFP a ouvert une enquête.

Quatre mois après l'affaire Chafni, où le joueur de l'AJ Auxerre accusait un arbitre assistant de lui avoir dit "Dégage, l'Arabe !", une autre insulte à connotation raciste s'invite dans l'actualité de la Ligue 1. Cette fois, l'affaire oppose deux joueurs, le milieu de terrain de l'AC Ajaccio, Johan Cavalli, et le défenseur du Losc, Aurélien Chedjou.

Les deux hommes ont eu une violente altercation au moment de rentrer aux vestiaires, dimanche, à la mi-temps du match entre Lille et l'AC Ajaccio. A l'issue de la rencontre, qui s'est terminée sur le score de 4-1, Cavalli, né à Ajaccio, a accusé le Camerounais de lui avoir dit "Sale Corse !". "Si vous revoyez les images, je pense que ça peut se livre sur ses lèvres", explique Cavalli dans les colonnes de L'Equipe.





Rectificatif:J'ai dit sale con,et non ce qu'il croit avoir entendu,je ne suis pas raciste,des insultes sur le terrain y en a tout le tps

Apr  15 via Twitter for BlackBerry®FavoriteRetweetReply

Peu de temps après sa rencontre, le Lillois a donné sa version des faits et, en l'occurrence, de l'insulte : "j'ai dit sale con, et non ce qu'il croit avoir entendu ,je ne suis pas raciste, des insultes sur le terrain, il y en a tout le temps." Dans le quotidien L'Equipe, l'international camerounais détaille sa pensée : "déjà, au match aller, il (Cavalli), il avait commencé à chauffer, à mettre des coups. Là, il y a aussi eu des petites insultes. (...) On lui a dit : "tu vas descendre en L2", des trucs comme ça. Après, je ne sais pas pourquoi il veut se faire passer pour une victime." Comme lors de l'affaire Chafni, deux versions s'affrontent, sans qu'il semble possible d'établir la moindre preuve. Mais la Ligue de football professionnel (LFP), qui a ouvert une enquête, va quand même s'y essayer...