C’est quoi le fair-play financier ?

  • A
  • A
C’est quoi le fair-play financier ?
Platini : "le PSG respecte-t-il les règles du fair-play financier ? Pas sûr... Pas sûr du tout même".@ REUTERS
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE - L’UEFA va décider début mai de sanctions pour les clubs qui ne respectent pas le fair-play financier. Le PSG pourrait être visé…

Si le titre de champion de France n’est pas encore mathématiquement joué, le PSG est en revanche assuré de disputer la Ligue des champions, la saison prochaine. Aucun problème donc sur le terrain pour une équipe parisienne qui a totalement changé depuis le rachat par les Qataris, il y a trois ans. Sur le plan financier, le club parisien devra être encore plus prudent et faire notamment attention à bien respecter le fair-play financier voulu par Michel Platini, président de l’UEFA. Mais quelle est très précisément cette règle ? Europe1.fr vous apporte quelques éléments de  réponse. 

Quelle est la règle du fair-play financier ? Le principe est simple : les clubs ne doivent pas dépenser plus d’argent qu’ils n’en gagnent. Ils ont l’obligation d’avoir un compte de résultats à peu près à l’équilibre. L’UEFA tolère malgré tout un léger dépassement  de 45 millions d’euros.

Qui sont les clubs concernés ? Toutes les équipes qui participent à des compétitions européennes, aussi bien la Ligue des champions et la Ligue Europa, y compris celles qui disputent les tours préliminaires, sont directement touchées par cette mesure. Ces clubs font donc l’objet de la surveillance économique de l’UEFA. Au total, un peu plus de 230 clubs seront concernés.

La-Ligue-des-champions-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

Quand est-ce qu’il sera appliqué ? "Il a déjà débuté depuis deux saisons", précise Christophe Lepetit, économiste au Centre d’économie et de droit du sport (CDES). "Les clubs ne sont absolument pas pris au dépourvu". Très concrètement, les finances des clubs qui participent aux compétitions européennes sont contrôlées depuis la saison 2011-2012 mais les sanctions ne seront appliquées qu’à partir de la sanction 2014-2015.

Nasser-Al-Khelaifi-president-du-PSG-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

Quelle est la situation en France ? Avec plus de 380 millions d’euros dépensés en transferts depuis l’été 2011, le PSG est bien évidemment le premier club concerné par le fair-play financier en France.  "Le PSG respecte-t-il les règles du fair-play financier ? Pas sûr... Pas sûr du tout même", s'est interrogé jeudi Michel Platini, président de l'UEFA, dans les colonnes du journal Le Parisien. Le club de la capitale ne présente "que" 9 millions d’euros de déficit dans son dernier bilan, dans les clous donc du fair-play financier. Sauf que les recettes du PSG posent problème. Pour couvrir ses dépenses, le PSG a mis en avant un contrat de sponsoring avec l'autorité du tourisme du Qatar (QTA), sur la base d'environ 200 millions d’euros. Mais "l’UEFA pourrait décider de sanctionner le PSG si elle estime que le club a trouvé un moyen de contourner le fair-play financier", explique Christophe Lepetit, économiste au CDES. En gros, l'argent vient-il de la même source, puisque le nom Qatar revient dans QSI et QTA ?

"Les autres clubs français ne sont, a priori, pas susceptibles de sanctions de l’UEFA", affirme Christophe Lepetit. "Globalement, le foot français est mieux géré que certains de ses homologues européens. Les clubs sont beaucoup moins déficitaires qu’en Espagne et en Italie notamment".

Quelles sont les sanctions possibles ?  En cas de non-repect du principe de fair-play financier, l’UEFA peut adresser des sanctions au club, qui vont du simple blâme jusqu’à l’exclusion pure et simple des compétitions européennes. "L’UEFA veut y aller progressivement et il y a très peu de chances que des exclusions soient arrêtées dès la saison prochaine", nuance l’économiste Christophe Lepetit. "En revanche, il peut y avoir des amendes et aussi l’interdiction de recruter de nouveaux joueurs pour participer aux compétitions européennes".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

AVERTISSEMENT - Le PSG sous le coup d'une sanction ?

ZOOM - PSG : vers le demi-milliard de budget