Bruno, sa maîtresse jetée aux chiens

  • A
  • A
Bruno, sa maîtresse jetée aux chiens
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'ex-capitaine de Flamengo a reconnu avoir accepté un plan visant à tuer son ex-compagne.

Le feuilleton Bruno vient de connaître un spectaculaire rebondissement. Depuis 2010, le Brésil se passionne pour l'histoire de ce gardien de but, capitaine de l'un des clubs les plus populaires du pays, Flamengo, incarcéré pour séquestration et mauvais traitements infligés à son ex-maîtresse, Eliza Samudio, avec laquelle il a eu un enfant.

Peu de temps après la naissance de "Bruninho", que son père avait refusé de reconnaître, la jeune femme avait disparu. Le cousin de Bruno, Jorge Luiz Rosa, avait alors expliqué qu'Eliza Samudio avait été exécutée sur ordre de Bruno puis découpée en morceaux, jetés ensuite à des chiens. Condamné à quatre ans et demi de prison pour mauvais traitement (il avait auparavant essayé de forcer la jeune femme à avorter), Bruno, qui avait toujours nié sa responsabilité dans la mort de son ex-amante, est passé aux aveux lors de son deuxième procès, pour homicide, mercredi, devant un tribunal de Contagem.

"Je n'ai pas donné l'ordre, mais je l'ai accepté"

Bruno en pleurs à la cour (930x620)

© REUTERS

Oui, il était au courant de ce qui s'est passé. Oui, il a validé le projet visant à tuer son ex-maîtresse. Mais non, il ne l'a pas ordonné. "Je ne le savais pas, je n'ai pas donné l'ordre, mais je l'ai accepté", a-t-il déclaré devant les juges. Bruno a reporté sur son ami Luiz Ferreira Romão, alias Macarrão, et sur son cousin Jorge Luiz Rosa la responsabilité du meurtre de la jeune femme, morte à 25 ans. Un troisième homme, Marcos Aparecido dos Santos, connu sous le nom de Bola, est accusé d'avoir exécuté le crime. Selon Bruno, Bola a demandé à Macarrão de tenir les mains de la victime avant de l'étrangler. Ensuite, Macarrão a découpé le corps d'Eliza en morceaux et l'a jeté aux chiens. Quand il a appris que la jeune femme avait été assassinée, Bruno aurait demandé à Macarrão : "mais tu es fou ? Tu veux détruire ma vie ?". Macarrão lui aurait alors répondu qu'il avait résolu "le problème qui le tourmentait tellement"...

Macarrão a été condamné en novembre dernier à quinze ans de prison pour homicide qualifié, séquestration et rétention d'Eliza Samudio et de son bébé. Pendant son procès, il avait affirmé que Bruno lui avait ordonné de commettre le meurtre de son ex-maîtresse. Bruno est pour sa part accusé d'homicide et d'avoir caché le corps de la jeune femme, disparue en juin 2010, quand elle avait tenté de faire prouver en justice la paternité de Bruno pour son bébé par un test ADN, afin d'obtenir une pension. L'enfant est aujourd'hui âgé de trois ans.