Bleus : une défaite et des inquiétudes

  • A
  • A
Bleus : une défaite et des inquiétudes
Les Bleus ne pouvaient pas imaginer pire préparation pour rencontrer l'Espagne, mardi prochain.@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - La France s'est inclinée (1-0) face au Japon. A quatre jours d'affronter l'Espagne...

Une triste première pour Deschamps. Première défaite de l'ère Deschamps. Première défaite en match amical depuis le 11 août 2010 (contre la Norvège 2-1). Un premier revers (1-0) face au Japon qui tombe très mal. Dans quatre jours, les Bleus retrouveront les champions d'Europe en titre, vainqueurs (4-0) en Biélorussie, vendredi soir. On aurait pu rêver mieux comme répétition générale. Mais le scénario était très largement prévisible. Après une domination stérile pendant presque 80 minutes, les Bleus ont fini par encaisser un but en contre. Un grand classique.

>>> Revivez les meilleurs moments de France-Japon

Lloris

Celui qui aurait pu rester chez lui : Lloris. Difficile de pointer du doigt un joueur en particulier après cette triste prestation. Mais s'il fallait ressortir un nom, ça serait certainement celui d'Hugo Lloris. Dans une situation délicate depuis son transfert à Tottenham puisqu'il est régulièrement relégué sur le banc, le portier de l'équipe de France a commis plusieurs fautes de main très inquiétantes. Espérons seulement qu'il ne refera pas les mêmes dans quatre jours en Espagne...

Celui qui a bien mérité sa douche : Nagatomo. On ne connaissait pas beaucoup de joueurs du onze de départ nippon. Désormais, on pourra parler du jeune Yuto Nagatomo. Sur son couloir droit, il n'a pas arrêté de courir dans tous les sens. Le joueur de l'Inter Milan a semé la zizanie à maintes reprises dans la défense tricolore. C'est aussi lui qui est à l'origine du but japonais.

Konno inscrit le seul but de la rencontre :

Quand t'as la guigne. Clément Chantôme a disputé sa première rencontre avec le maillot bleu. Une première qui ne restera pas dans les annales. Entré à la pause à la place de Blaise Matuidi, il est sorti 30 minutes plus tard sur blessure.

Japon-2

La pensée du jour. "Ce n'est pas une contre-performance, c'est un mauvais résultat", a tenté d'expliquer, très maladroitement, Didier Deschamps après la rencontre. "On va penser maintenant à bien récupérer en vue de l'Espagne". Si seulement la récupération pouvait suffire, les fans de l'équipe de France pourraient dormir tranquille. Mais en quatre jours, il sera certainement difficile de gommer le manque de créativité devant et le manque de sérénité derrière...