Bleus : non, il n’y a pas que Pogba et Varane

  • A
  • A
Bleus : non, il n’y a pas que Pogba et Varane
@ REUTERS
Partagez sur :

Plusieurs jeunes joueurs Français peuvent espérer disputer l’Euro 2016.

A 21 ans à peine, ils sont déjà des piliers de l’équipe de France. Raphaël Varane et Paul Pogba ont encore impressionné samedi soir contre le Portugal (2-1). Une habitude tant les performances du défenseur central et du milieu de terrain sont stratosphériques. Mais les joueurs du Real Madrid et de la Juventus Turin ne sont pas les seuls jeunes talents hexagonaux. Europe1.fr vous fait découvrir 5 joueurs de moins de 23 ans qui ont tout pour intégrer le groupe France à l’Euro 2016.

Lucas Digne, attention danger. L’équipe de France, il y est déjà. Appelé par Didier Deschamps pour disputer la Coupe du Monde, cet été, Lucas Digne continue d’être de toutes les listes des Bleus. L’arrière gauche du PSG incarne le futur à son poste.

Mais l’ancien Lillois est remplaçant au PSG, où  il doit se contenter de quelques titularisations en Ligue 1 derrière le Brésilien Maxwell. Un handicap qui n’empêche pas Didier Deschamps de continuer à lui faire confiance. Le hic : s'il ne gagne pas plus de temps de jeu, la concurrence pourrait bien le dépasser.

Kurzawa (640x640)

© REUTERS

Layvin Kurzawa, la gauche caviar. Le plus grand danger pour Lucas Digne, c’est bien lui. En deux ans, Layvin Kurzawa (22 ans) a progressé à pas de géants. L’an dernier, le Monégasque a même été élu meilleur arrière gauche de Ligue 1 par ses pairs. Avec 5 buts et 2 passes décisives, Kurzawa a largement contribué à la deuxième place de l'AS Monaco.

Cette saison, le Français est toujours un des meilleurs joueurs de son club. Son point fort, c'est sa patte gauche. Layvin Kurzawa possède une qualité de centre phénoménale et déborde sans arrêt sur son côté gauche. Notre verdict : il mérite largement d’être testé avec les A.

>> LIRE AUSSI : Le superbe ciseau de Kurzawa porte les Bleuets

Aymeric Laporte colle aux basques. Vous ne le connaissez probablement pas. Normal, Aymeric Laporte n’a jamais évolué en France. Formé à l’Athletic Bilbao depuis ses 15 ans, le défenseur central de 20 ans est déjà un défenseur central reconnu en Liga. Dans un des championnats les plus exigeants au monde, il a su gagner une place de titulaire.

Avec son mètre quatre vingt-neuf, ce beau gaillard est également doté d'une technique au-dessus de la moyenne. Et avec ses prestations toujours plus abouties, il pourrait rapidement avoir sa chance dans l’équipe de Didier Deschamps.

Aymeric Laporte, à gauche.

© REUTERS

Imbula

Giannelli Imbula, le tube de l’été. Lui aussi est annoncé avec insistance dans les petits papiers du sélectionneur national. Mais Imbula revient de loin. Cette saison, le milieu de terrain marseillais casse la baraque. Percussion, vitesse, technique, la palette du joueur de 22 ans est complète. Et en plus, il marque : déjà 2 buts cette saison.

Mais Imbula avait déjà réalisé un début de saison tonitruant avec l’OM la saison dernière. Pourtant, il était passé de tube de l’été à navet de l’année. Pointé du doigt pour son ego surdimensionné, le milieu de terrain avait terminé la saison sur le banc des remplaçants. Gageons qu’avec la poigne de Marcelo Bielsa, il ne pourra pas se relâcher une seule seconde.

>> LIRE AUSSI : France espoirs, le retour en grâce d'Imbula

Thauvin à l'entraînement avec l'OM (930x620)

Florian Thauvin, le chouchou de Bielsa. De caractère, Florian Thauvin n’en manque pas non plus. L’attaquant marseillais, aussi insaisissable sur qu’en dehors du terrain, est titulaire indiscutable avec l’OM. Doté d’une technique phénoménale, très rapide balle au pied, il est le feu follet de l’attaque phocéenne.

Mais Thauvin se montre parfois trop individualiste et gagnerait à simplifier son jeu. L’ancien Bastiais doit aussi se montrer plus décisif avec l’OM. Seulement 2 buts et 1 passe décisive cette saison en Ligue 1, c’est trop peu pour un joueur de son potentiel. Surtout qu’il sait y faire. La preuve : il a marqué contre la Suède avec les Espoirs, en match aller des barrages pour l’Euro.
Dimitri Foulquier.

© REUTERS

Notre pari : Dimitri Foulquier. Le jeune latéral Dimitri Foulquier (21 ans) est un pari risqué. Mais le couloir droit des Bleus est dévasté. Si à gauche les latéraux de qualité sont légion, adroite, hormis Mathieu Debuchy et un Bacary Sagna vieillissant, c'est morne plaine.

Dimitri Foulquier, lui poursuit sa progression à Grenade.  Formé à Rennes, l’arrière droit des Espoirs s’est exilé en Espagne pour gagner du temps de jeu. Ses qualités défensives sont indéniables, son apport offensif est à améliorer, mais en deux ans il pourrait profiter du désert à droite pour toquer à la porte des A.