Benfica retrouve les sommets

  • A
  • A
Benfica retrouve les sommets
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le club lisboète s'est qualifié jeudi pour sa première finale européenne depuis 1990.

Vata a un successeur : il s'appelle Oscar Cardozo. Le célèbre attaquant angolais était le dernier joueur à avoir qualifié le Benfica Lisbonne pour une finale de Coupe d'Europe. C'était il y a 23 ans, face à l'OM, en Coupe des clubs champions (1-2, 1-0) et c'était du bras droit. Cardozo, lui, a utilisé son pied gauche, d'abord pour donner l'avantage aux Aigles (2-1, 35e) puis pour inscrire le but de la qualification (3-1, 66e). Vingt-trois ans après, Benfica sera en finale de la Ligue Europa, le 15 mai prochain, à Amsterdam, face à un autre club reversé de la Ligue des champions (troisième de son groupe), Chelsea, vainqueur dans le même temps des Suisses du FC Bâle (2-1, 3-1).

Cardozo offre la qualification à Benfica :

Une de Abola du 3 mai (930x1240)

© Abola

Cardozo, double buteur et souvent décisif cette saison en Ligue Europa, a eu droit aux honneurs de la Une d'A bola, le grand quotidien sportif portugais, avec cette accroche : "nous y sommes". "Je suis entré en jeu avec beaucoup d'envie de faire mon boulot et d'aider mon équipe. Grâce à Dieu les choses se sont bien passées et nous sommes en finale", a souligné l'attaquant paraguayen. "C'est ce que nous voulions et nous verrons ce qu'il se passera après. Nous sommes en lice sur trois fronts et nous espérons tout gagner." Auteurs d'une saison pleine, les Aigles sont en effet leaders du championnat avec quatre points d'avance sur Porto, à trois journées de la fin, et finalistes de la Coupe du Portugal, qu'ils disputeront face au Vitoria Guimaraes, le 26 mai prochain.

Une saison à trois défaites seulement

Jorge Jesus (930x620)

© REUTERS

Le grand artisan de cette saison presque parfaite (trois défaites seulement, toutes sur la scène européenne, dont une seule à domicile, contre le Barça), s'appelle Jorge Jesus. Le charismatique coach portugais, arrivé en poste en 2009, savoure l'instant présent mais refuse pour autant de s'enflammer. "C'est historique car cela faisait longtemps que Benfica n'allait pas en finale", a-t-il concédé. "Pour moi et pour les joueurs, cette finale représente le travail de quatre années d'amélioration constante. Nous avons atteint deux finales, en Ligue Europa et en Coupe du Portugal mais le match le plus important c'est le prochain, contre Estoril (pour le compte de la 28e journée de championnat, dimanche)."

Peut-être, mais, en dehors du déplacement à Porto, qui pourrait être le match du titre, la rencontre la plus excitante de cette fin d'année, c'est sans conteste cette affiche face à Chelsea, qui aura une saveur particulière pour deux joueurs, David Luiz et Ramires. Avant de rejoindre Chelsea, les deux Brésiliens se sont en effet révélés chez les Rouges. "Nous sommes heureux de les retrouver car ils sont passés par ce club et ce sera une grande finale", a d'ores et déjà annoncé Luisao, heureux capitaine de Benfica à l'aune d'une fin de saison qui pourrait être historique pour le club lisboète. Rolar amanhã !*

*Vivement demain !