Ben Arfa : "le PSG fait partie de moi"

  • A
  • A
Ben Arfa : "le PSG fait partie de moi"
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le joueur de Newcastle dit son amour du club de la capitale dans un entretien au Parisien.

Hatem Ben Arfa au Parc (930x620)

© MAXPPP

Hatem Ben Arfa, qui a a achevé sa formation à l'Olympique lyonnais et qui a évolué pendant deux saisons à l'Olympique de Marseille, évoque, dans un entretien au quotidien Le Parisien, son amour... du PSG. "J’ai grandi à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine, et j’avais un grand frère complètement fan du PSG. Il m’a transmis sa passion du club", explique l'international français, qui a assisté au match PSG-Ajaccio (0-0), vendredi soir (photo). Evidemment, dans le contexte actuel, où le PSG peut s'offrir tous les joueurs qu'il souhaite, cette déclaration a une résonance particulière, d'autant que "HBA", sur le flanc pendant encore un mois (cuisse), ne cache pas qu'il aimerait porter les couleurs du club de la capitale. "D’abord, il faut que je sauve mon club (les Magpies sont actuellement 16es de Premier League ndlr). Je ne pense qu'à cela. Aider mon équipe et mon coach, avec qui je m’entends super bien. On a très envie de se battre pour lui. Les supporters sont formidables aussi. Après, une fois mon club sauvé, on ne sait jamais. Signer au PSG serait un rêve d’enfant. S’il y a une proposition, je l’étudierai avec intérêt. S’il y a une proposition. Le "si" est important."

Un doublé au Parc avec l'OL

Le "si" est important. Ben Arfa en a conscience. Avec Ezequiel Lavezzi, Jérémy Ménez et maintenant Lucas Moura, le PSG dispose d'un sacré réservoir de joueurs de talent, notamment dans le secteur offensif, voire plus spécifiquement sur le côté gauche. "Si le PSG veut atteindre ses objectifs, il n’y a pas de secret : il faut de la concurrence", estime le Tricolore. "C’est comme ça dans tous les grands clubs. Chaque équipe a plusieurs joueurs du même niveau aux mêmes postes." Ben Arfa, qui a signé en janvier 2011 un contrat de quatre ans et demi avec Newcastle, a semble-t-il changé d'opinion sur la concurrence. A l'époque où il évoluait à l'OM, en octobre 2008, il avait refusé d'entrer en jeu lors d'un classique face au PSG pour protester contre la décision de son entraîneur, Eric Gerets, de l'avoir laissé sur le banc au coup d'envoi. Mais "HBA" n'a pas toujours boudé face au PSG, il a parfois brillé, notamment un soir d'octobre 2007, avec Lyon (victoire de l'OL 3-2).

Ben Arfa inscrit un doublé au Parc avec Lyon :

"Pas plus tard que vendredi soir, un ami m’en a reparlé, en montrant la cage où j’avais marqué. Ce match reste toujours", explique-t-il. "Le Parc des Princes est un stade fantastique. Chaque fois que j’y joue, c’est énorme !" Et y jouer avec Zlatan Ibrahimovic, ce serait sans doute encore plus "énorme". "Il dégage une grande assurance et une grande confiance", reconnaît Ben Arfa. "Jouer avec des grands joueurs, ça fait toujours rêver." Les propriétaires qatariens du PSG n'ont jamais caché qu'ils aimeraient attirer, pour accroître encore un peu plus la popularité du PSG au Moyen-Orient, un joueur d'origine maghrébine. Hier, ils s'étaient renseignés sur le joueur des Queens Park Rangers, le Marocain Abel Taarabt. Est-ce que ce sera le cas demain avec Hatem Ben Arfa ? Rien n'est moins sûr et ce, malgré la déclaration d'amour que le joueur leur livre aujourd'hui...