Barça : Piqué condamné pour outrage à agent

  • A
  • A
Barça : Piqué condamné pour outrage à agent
@ Oli CARFF/AFP
Partagez sur :

SANCTION - Le défenseur catalan était jugé après une altercation en octobre dernier.

Quelques heures avant de disputer la demi-finale retour de la Coupe du Roi sur la pelouse de Villareal, mercredi soir, le défenseur du FC Barcelone, Gérard Piqué, a été condamné à payer une amende de 10.500 euros pour outrage à deux policiers. Le parquet avait requis une amende de 900 euros mais la juge, prenant en compte le salaire élevé du footballeur, l'a fixée à 10.500 euros. "Une somme inférieure aurait un caractère purement symbolique", écrit la magistrate dans le jugement daté du 27 février. Effectivement, Piqué émarge à près de 6 millions d'euros annuels.

"Ton irrité et méprisant." Les faits remontent au 13 octobre dernier, lorsque le défenseur, compagnon de la chanteuse colombienne Shakira, était installé sur le siège passager d'une voiture "incorrectement garée" dans une rue de Barcelone. Quand l'un des deux agents qui ont déposé plainte a voulu présenter une contravention au conducteur du véhicule, le frère du footballeur selon la presse espagnole, "Gerard Piqué est descendu du véhicule" et a tenté d'éviter l'amende "en expliquant qu'il n'était là que cinq minutes pour se prendre en photo avec des fans", écrit la juge. Lorsqu'il a constaté que le policier ne changeait pas d'avis, Piqué l'a "apostrophé sur un ton irrité et méprisant (...) froissant l'amende et la jetant aux pieds de l'agent". Selon la plainte des policiers municipaux, l'international espagnol (65 sélections) les a alors accusés de lui imposer une amende parce qu'il était célèbre et qu'ils étaient jaloux, leur lançant qu'ils le "faisaient pour l'emmerder".

Le joueur, qui n'a pas assisté au procès, s'était excusé sur Twitter après l'incident : "on a beaucoup exagéré ce que j'ai dit, mais de toute façon, je le sais, je me suis trompé et je ne recommencerai pas", avait-il écrit.



Les avocats du défenseur central catalan ont cinq jours pour faire appel du jugement. Piqué risque la prison s'il ne paye pas l'amende. On peut penser que ça n'arrivera pas.

>> LIRE AUSSI - Le Barça assomme (encore) City