Balotelli victime de cris racistes ?

  • A
  • A
Balotelli victime de cris racistes ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Manchester City s'est plaint auprès de l'UEFA après le match à Porto, jeudi.

Mario Balotelli était titulaire, jeudi soir, lors de la victoire de Manchester City sur la pelouse du FC Porto (2-1), en seizièmes de finale aller de la Ligue Europa. Décisif sur le but de l'égalisation où il pousse son adversaire Alvaro Pereira à la faute, l'international italien s'est plaint de cris de singes descendus des tribunes. Le club mancunien a envoyé une protestation officielle auprès de l'UEFA.

Yaya Touré également visé

"J'ai entendu quelque chose", a déclaré à Sky Sports News le coéquipier ivoirien de Balotelli, Yaya Touré, qui aurait lui aussi été victime de cris racistes. L'entraîneur des Citizens, Roberto Mancini, a déclaré de son côté n'avoir rien entendu, mais a précisé avoir averti son joueur avant la rencontre. "Il sait que ce genre de choses peut se produire à chaque match. C'est pourquoi je lui ai parlé avant la rencontre et que je lui ai dit de se concentrer uniquement sur son football."

Porto a fait part de sa surprise. "Ce que l'on peut dire, c'est que rien d'anormal n'a eu lieu, personne n'a noté quelque chose d'étrange, même les délégués de l'UEFA qui ont travaillé avec le club pendant le match", a déclaré Rui Cerquera, porte-parle du club, qui considère qu'il y a eu méprise avec des chants d'encouragements pour certains joueurs. "Kun, Kun, Kun (joueur de City); Hulk, Hulk, Hulk (joueur de Porto), ces chants peuvent être facilement pris pour des cris racistes." Pourtant, un supporter de Porto, interrogé par Reuters, a admis que des cris de singe avaient été lancés à l'encontre de Balotelli, après une "vilaine faute". "Mais il n'y en a plus eu par la suite", a-t-il ajouté.

Manchester City s'impose 2-1 à Porto :