Bagarre entre supporters de l'OM et l'OL

  • A
  • A
Bagarre entre supporters de l'OM et l'OL
Une dizaine d'ambulances ont été envoyées sur place par les pompiers, alertés peu après 16h.@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - 17 personnes ont été blessées samedi dans une violente bagarre entre supporters.

Dix-sept personnes personnes ont été blessées samedi lors d'une bagarre entre supporters de Marseille et de Lyon sur l'aire d'autoroute de Bollène, dans le Vaucluse, où ils se sont croisés dans le cadre des déplacements de la 37e journée de Ligue 1. Deux ont été plus sérieusement touchées, souffrant respectivement d'un traumatisme facial et d'une fracture d'une hanche.

Des battes de base-ball dans la bagarre

Deux hommes, dont le chauffeur d'un minibus transportant des supporteurs marseillais, ont été placés en garde à vue après ces incidents. Neuf supporteurs marseillais sont également entendus en audition libre. Selon la source proche de l'enquête, le minibus aurait percuté des supporteurs lyonnais en quittant les lieux.



Cette bagarre a éclaté de manière "fortuite" alors que les supporters de l'Olympique de Marseille se rendaient à Saint-Etienne et que ceux de Lyon revenaient de Nice après le report du match que l'OL devait y jouer. Les blessés seraient principalement des supporters lyonnais. L'épisode a été "violent", d'après deux sources proches de l'enquête, dont l'une a évoqué l'usage de battes de base-ball.

>>> A LIRE : Nice-Lyon reporté

Un responsable de l'Olympique de Marseille a confirmé "des accrochages" sur l'aire de repos de Bollène, sans plus de détails. L'Olympique Lyonnais a dénoncé samedi soir "les graves incidents" survenus au péage de Bollène. "Face à la gravité des faits et des blessures, l'Olympique Lyonnais se portera partie civile dans cette affaire", annonce le club dans un communiqué publié sur son site.

De son côté, le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez a jugé "intolérables" les affrontements et a dit réfléchir à de "nouvelles mesures".

>> A LIRE : l'OL et l'OM se portent partie civile

Valls renforce la sécurité

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a décidé samedi de renforcer "encore" la sécurité des "rencontres sensibles" du championnat de France de football suite à ces incidents. "Manuel Valls condamne ces graves incidents qui montrent que le football est encore malade", a indiqué le porte-parole de la place Beauvau, Pierre-Henry Brandet. "Tout sera mis en oeuvre pour identifier les responsables de ces troubles afin qu'ils soient déférés dans les meilleurs délais à la justice", a également indiqué l'Intérieur.

"De faux supporters de foot, mais, en revanche, de vraies racailles de cités ont cru bon de considérer le péage de Bollène comme leur terrain de jeux, ou plutôt comme terrain de bagarre", a déploré la mairie de Bollène dans un communiqué intitulé "Bollène n'est pas le Trocadéro", en référence aux violents incidents survenus à Paris à l'occasion du titre de champion du PSG.