Attention, Lyon brillant !

  • A
  • A
Attention, Lyon brillant !
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DE LA LIGUE - Dominateur, l'OL a logiquement pris le dessus sur l'OM, mercredi soir (2-1).

Gourcuff buteur face à l'OM (930x620)
Celui qui a bien mérité sa douche* :Yoann Gourcuff disputait mercredi soir son 100e match sous le maillot de l'OL. Tous n'ont pas été marqués du sceau de l'excellence (loin de là). Mais, mercredi soir, face à l'OM, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (2-1), l'éternel absent a répondu présent. Disponible, appliqué techniquement, affuté physiquement, il a mené la vie dure à l'OM, surtout en première période. Et puis, comme il l'avait fait samedi dernier contre Sochaux, le n°8 de l'OL a prouvé qu'il était aussi un joli chasseur de buts. Laissant le soin à Clément Grenier de tirer un coup franc des 30 mètres, à la 24e minute de jeu, il a été le plus prompt à se présenter devant Steve Mandanda, qui n'a pu que repousser le ballon flottant expédié par Grenier, "à la Juninho". D'un petit piqué astucieux, Gourcuff a alors fêté de la plus belle des manières ce match anniversaire. En attendant Bleu ?

Gourcuff ouvre le score pour l'OL :



L'action Playstation : Supérieur techniquement à un OM limité par les absences de Mathieu Valbuena et André Ayew, l'OL a creusé l'écart à un peu moins d'un quart d'heure de la fin sur une action splendide. Alexandre Lacazette, relativement discret jusque-là, a initié un une-deux avec Yoann Gourcuff. Sur un pas, l'international tricolore a remis dans la course de son coéquipier, qui a trouvé Bafétimbi Gomis seul au centre. Malheureux devant le but jusqu'ici, "Bafé" n'a pas tremblé au moment de mettre le ballon hors de portée de Steve Mandanda.



Khalifa face à l'OL 2 (930x620)
Le moment où tout aurait pu basculer : A la 36e minute de jeu, sur un long ballon dans la profondeur, Saber Khalifa, transparent jusque-là (à l'image de l'OM d'ailleurs), parvient à prendre Samuel Umtiti en duel. Les deux joueurs sont à la lutte épaule contre épaule mais le Lyonnais a la malice de tomber, provoquant le coup de sifflet de l'arbitre. Dans la foulée, Khalifa est séché par Anthony Lopes, sorti à sa rencontre de façon fort aventureuse. "Le doute, il n'existe pas", pour José Anigo, interrogé par France 3. L'entraîneur de l'OM estime que son équipe aurait dû bénéficier d'un penalty et d'un carton rouge.

La pensée du jour : "Il voulait jouer, il joue." Interrogé au micro de France 3 sur la prolongation de contrat de Gourcuff, qui arrive en fin de contrat, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a eu une réponse sibylline. "Pour le moment, on est en statu-quo", a-t-il déclaré. "On a fait une proposition à Yoann. Il voulait jouer (le joueur avait estimé manquer de temps de jeu le mois dernier, ndlr), il joue, donc on peut envisager que les choses évoluent positivement." Gourcuff aujourd'hui, Pastore hier, les talents chahutés de la Ligue 1 se réveillent...

La boulette sauce tandoori :Jimmy Briand n'a pas passé beaucoup de temps sur le pré. Mais il a eu le temps de se faire remarquer. Cinq minutes après son entrée en jeu, l'ex-Rennais a dévié un ballon du poing, juste devant Nicolas Nkoulou qui s'apprêtait à reprendre le ballon de la tête. L'arbitre de la rencontre, Anthony Gautier, n'a pas hésité à siffler le penalty. Entré en cours de match, André-Pierre Gignac n'a pas tremblé au moment de transformer la sentence. Ce but a relancé l'OM, qui s'est créé une toute dernière occasion sur un coup franc de Mathieu Valbuena, entré lui aussi en cours de jeu.

Le "big duel" : En fin de match, une petite échauffourée a éclaté, avec, à son origine, une poussette de Benjamin Mendy sur Samuel Umtiti, qui avait démontré plus tôt dans le match qu'il savait tomber. Après deux biscottes pour le susnommé Mendy et Milan Bisevac, le "rassemblement général" a pris fin et la rencontre a pu aller à son terme, l'OL fêtant dignement une qualification méritée puis, dans la foulée,... le tirage au sort des demies ! Les caméras de France 3 ont en effet capté le cri des joueurs quand ils ont su qu'ils recevraient Troyes en demi-finales. Ce Lyon-là, qui reste sur neuf matches sans défaite et qui a développé du beau jeu mercredi, a définitivement retrouvé l'appétit.

*>> Voir la "bible" d'Europe1.fr en short