ASSE-OL : quand Dabo fait une Zidane

  • A
  • A
ASSE-OL : quand Dabo fait une Zidane
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

FOOT - Le Lyonnais a asséné un coup de tête dans le thorax de son adversaire, dimanche.

Dimanche soir, dans le Chaudron, on guettait surtout les réactions de Bafétimbi Gomis ou Steed Malbranque, les deux anciens Stéphanois les plus tancés par les bouillants supporters de Geoffroy-Guichard. Mais c'est finalement un autre ancien de la maison Verte, le latéral Mouhamadou Dabo, qui a évolué à l'ASSE de 2005 à 2010 chez les pros, qui a disjoncté sous la pression du derby.

Une exclusion qui a tout changé...

Après avoir subi une faute de Max-Alain Gradel, dont les crampons lui ont ensuite touché le visage, Dabo s'est relevé et a asséné un coup de tête à son adversaire dans le thorax (55e). Le n°9 stéphanois s'est alors écroulé sur le sol dans un numéro de comédien "de bonne guerre". La scène en a évidemment rappelé une autre : celle du 9 juillet 2006, en finale de la Coupe du monde, quand Zinédine Zidane avait frappé l'Italien Marco Materazzi qui venait de l'insulter. Mais ici, l'arbitre de la rencontre, Tony Chapron, n'a eu besoin ni de son assistant ni de la vidéo pour brandir le carton rouge qui s’imposait : il avait tout vu.

Dabo donne un coup de tête à Gradel (à 1'09") :

"Je ne sais pas si je serais sanctionné sévèrement", a réagi Dabo à l'issue de la rencontre. "Je pense que je monterais à Paris devant la commission de discipline. Je suis allé voir l'arbitre (Tony Chapron, ndlr) en fin de partie pour lui dire que mon geste n'était pas méchant et intentionnel. Nous avons parlé et nous verrons son rapport auprès de la commission." Dabo est un récidiviste dans le derby. Le 29 octobre 2011, il avait déjà été exclu au Stade Gerland, ce qui n'avait pas empêché Lyon de s'imposer (2-0). Bis repetita, dimanche soir (1-0). Et c'est même Michel Bastos, entré en jeu à la place de Yoann Gourcuff pour procéder à un réajustement tactique après l'exclusion de Dabo, qui a inscrit le but de la victoire de l'OL, à la 65e minute. Une fois de plus, Lyon n'a pas eu à regretter le carton rouge de Dabo. Bien au contraire...