Arsenal encore bien trop naïf

  • A
  • A
Arsenal encore bien trop naïf
@ REUTERS
Partagez sur :

BIS REPETITA - Arsenal s'est incliné (2-0) face au Bayern Munich, mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Arsenal - Bayern Munich : 0-2
Buts : Kroos (54e) et Müller (88e)

Bayern

© REUTERS

L'info. L'année dernière, Arsenal avait abandonné toute chance de qualification dès le match aller, s'inclinant (3-1) face au Bayern Munich à l'Emirates Stadium. Un an plus tard, jour pour jour, Arsenal a reçu une nouvelle leçon de réalisme. Une défaite (2-0) face aux Bavarois qui brise déjà tous les rêves de quarts de finale. Mais les joueurs d'Arsène Wenger auront sans doute de gros regrets. Ils avaient parfaitement débuté le match et Mesut Özil a même loupé un penalty en début de rencontre.

Celui qui a bien mérité sa douche : Neuer. Dès la 6e minute de jeu, Manuel Neuer a prouvé à ceux qui en doutaient encore qu'il méritait bien sa place parmi les 23 nommés du dernier Ballon d'Or. Arsenal est en feu en ce début de match. Sanogo récupère un ballon à hauteur du point de penalty et décoche une très belle frappe croisée. Neuer sort un arrêt réflexe étonnant, premier d'une longue série. Deux minutes plus tard, il sauve encore le Bayern en sortant le penalty de Mesut Özil. Propre pendant tout le reste de la partie, il a très largement participé à la victoire du Bayern. 

Neuer stoppe le penalty de Mesut Özil (à partir de 0'45) :

La boulette sauce tandoori. Dans les clubs de foot, dès le plus jeune âge, les entraîneurs répètent une règle qui fait souvent râler les attaquants : "celui qui subit la faute n'est pas celui qui tire le penalty". Mesut Özil le sait mais il a voulu être trop gourmand, mercredi soir face au Bayern Munich. Après un départ canon des Gunners, le milieu de terrain allemand s'écroule dans la surface du Bayern après avoir été accroché par Boateng. Derrière, son penalty est désastreux. Une frappe molle plein centre. A ce niveau de la compétition, c'est une faute grave. Il est ensuite totalement sorti de son match...

Bayern-3

© REUTERS

Le moment où tout a basculé. Arsenal a été victime de la fameuse double peine. A la 37e minute, alors que les équipes étaient encore à 0-0, Arjen Robben est magnifiquement servi dans la surface par Toni Kroos. Szczesny le déséquilibre. Faute, penalty et carton rouge. Après avoir réalisé une très bonne première période, Cazorla est obligé de céder sa place au gardien remplaçant, Fabianski. Et même si Alaba manquera, lui aussi, son penalty, cette double sanction a changé l'issue de la rencontre.

La pensée du jour. "On avait bien commencé et on aurait mérité d'inscrire un but. On avait encaissé 3-1 l'an passé et puis on était allé là-bas et on avait gagné. Pourquoi ne pas refaire le coup ?", a lancé Per Mertesacker, le défenseur d'Arsenal au micro de Sky. Bien évidemment, la qualification est encore possible pour Arsenal mais il faudra un miracle au match retour.

Les résultats des 8e de finale aller de la Ligue des champions :

Arsenal - Bayern Munich : 0-2
 Milan AC - Atletico Madrid : 0-1
 Bayer Leverkusen - PSG : 0-4
 Manchester City - Barcelone : 0-2