Arsenal à court de munitions

  • A
  • A
Arsenal à court de munitions
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Arsenal affronte mercredi les Turcs de Fenerbahçe en barrage aller.

Les années passent et se ressemblent du côté d’Arsenal. Toujours ambitieux, les Gunners n’ont pourtant rien remporté depuis maintenant huit ans. Huit longues années durant lesquels les supporters ont rongé leur frein, à coup de 4ème place en guise de "trophée symbolique", car qualificative pour la Ligue des champions. Mais les fans ont perdu patience et la défaite face à Aston Villa le week-end dernier lors de la première journée de la Premier League (1-3), est – déjà – celle de trop.

Le groupe "Arsenal Supporters Trust", via un communiqué, a fustigé l’attitude des dirigeants sur le marché des transferts. On peut y lire que "les clubs ambitieux doivent investir l’argent qu’ils reçoivent de leurs fans, et parfois de leurs propriétaires. Les supporters d’Arsenal paient parmi les prix les plus élevés pour assister aux matches […] L’ambition et la capacité à bien utiliser ces moyens semblent manquer."

"Dépense ton p... d’argent"

Et pourtant, les Gunners affichaient de belles ambitions cet été avec – ô surprise – une enveloppe de 80 millions d’euros pour recruter sur le marché des transferts. De l’argent gagné par la "fourmi" Arsène Wenger durant de longues saisons. Mais n’est pas cigale qui veut. Preuve en est avec la pléthore de noms annoncés du côté de l’Emirates Stadium (mais jamais arrivés) : Wayne Rooney (Manchester United), Gonzalo Higuain (Real Madrid puis Naples), Luis Suarez (Liverpool), Yohan Cabaye (Newcastle) Stevan Jovetic (Fiorentina puis Manchester City), Marouane Fellaini (Everton) ou Bernard (Atlético Mineiro puis Shakhtar Donetsk).

Les supporters d'Arsenal sont moqueurs sur Internet...





"Ici repose la saison 2013-14 d'Arsenal, terminée avant même qu'elle n'ait commencé."

La plupart des joueurs cités ci-dessus sont donc soit restés dans leurs clubs respectifs, soit ont préféré rejoindre d’autres écuries. Alors qu’il ne reste que deux semaines avant la clôture du mercato, le 2 septembre, Arsenal n’a recruté pour le moment qu’un joueur, le jeune Auxerrois Yaya Sanogo, et ce, ironie du sort, gratuitement. Pour le moment, rien ne bouge. Et Arsenal, qui tente de sauver l’honneur dans la dernière ligne droite, a pris – un énième – refus de Newcastle pour Yohan Cabaye et de Swansea pour Michu. De quoi agacer les supporters…

Les supporters d'Arsenal hurlent "Dépense ton argent" :

Ce statu-quo sur le marché des transferts n’étonne pas notre consultant Guy Roux. "Arsenal, depuis longtemps, n’est plus en première ligne des transferts", note-t-il. "Rappelez-vous les joueurs pris en France, Sagna, Giroud, Sanogo, et même ceux recrutés à l’étranger comme Rosicky ou Podolski, ce ne sont pas des joueurs valorisés à des dizaines de millions. Les 80 millions annoncés, ce n’est peut-être qu’un effet d’annonce."

Une qualification pour la C1 obligatoire

Si Guy Roux aime à rappeler qu’Arsène Wenger gère Arsenal depuis 16 ans en "bon père de famille", cette politique commence à exaspérer les supporters, quand bien même le club du nord de Londres se qualifie chaque année pour la Ligue des champions. On comprend dès lors l'importance que revêt aujourd'hui la double confrontation en barrages aller face aux Turcs du Fenerbahçe. " Bien sûr, ce sont les deux matches les plus importants de la saison", concède Wenger sur le site officiel du club. "On s’est battu l’an passé pour pouvoir jouer ce tour de barrages qui est d’une importance vitale pour le club."

De son côté, l’ancien joueur d’Arsenal Robert Pires, joint par Europe 1, rappelle qu’une "qualification pour la Ligue des champions pourrait décanter certains dossiers et notamment celui de Luis Suarez qui veut jouer la C1". Arsenal sait donc ce qu’il lui reste à faire. Privé d’Oxlade Chamberlain out pour 6 mois et du milieu de terrain espagnol Mikel Arteta, le club du nord de Londres doit absolument valider son billet pour la prochaine Coupe aux grandes oreilles pour attirer les grands noms. Sans cela, les supporters devraient passer une neuvième saison difficile, loin derrière les deux Manchester et autre Chelsea et autre...