Ancelotti débarque à Paris

  • A
  • A
Ancelotti débarque à Paris
@ REUTERS
Partagez sur :

TRANSFERTS - L’entraîneur italien devrait signer mercredi à Paris. Il gagnera 500.000 euros par mois.

L'Italien Carlo Ancelotti devrait s'engager dans les prochaines heures en faveur du PSG et remplacer au poste d'entraîneur Antoine Kombouaré, limogé la semaine dernière par Leonardo. Selon des informations communes aux quotidiens L'Equipe et Le Parisien, le technicien italien devrait parapher un contrat de deux ans et demi.

6 millions d’euros par an

Cette arrivée devrait coûter très cher aux nouveaux dirigeants du PSG. Pour s’attacher les services de Carlo Ancelotti, Qatar Sports Investments devrait débourser près de 500.000 euros nets d’impôts par an, soit près de 6 millions d’euros par an. Avec ce salaire mirobolant, l'Italien va devenir l'entraîneur le mieux payé de la Ligue 1. Le deuxième coach le mieux rémunéré était Claude Puel quand il était à Lyon. Mais il est très loin derrière avec 200.000 euros par mois.

L'ancien entraîneur de l'AC Milan (2001-2009) et de Chelsea (2009-2011), vainqueur de deux Ligues des champions (2003 et 2007) devrait s'envoler dès dimanche avec sa nouvelle équipe pour un stage de reprise prévu au Qatar et à Dubaï jusqu'au 5 janvier avant son premier match officiel à la tête du PSG, lors du 32e de finale de la Coupe de France contre Locminé (5e division), le 8 janvier à Lorient.

Une efficacité redoutable

L'arrivée d'Ancelotti à Paris n'est pas à proprement parler une surprise. L'Italien constituait déjà la priorité du directeur sportif, le Brésilien Leonardo, lors de la prise de pouvoir au PSG de QSI (Qatar Sports Investment), l'été dernier.

Ancelotti-2
Avec Ancelotti, les propriétaires qataris du PSG soignent une nouvelle fois le casting, son intronisation devant marquer une étape importante de leur stratégie d'expansion. Et pour cause, son CV parle pour lui. Deux Ligue des champions (2003 et 2007 avec l'AC Milan), un Mondial des clubs (2007 avec l'AC Milan), deux Supercoupe d'Europe (2003 et 2007 avec l'AC Milan) et deux titres de champions en Italie (2004 avec l'AC Milan) et en Angleterre (en 2010 avec Chelsea).

Avec lui, Leonardo a voulu miser sur la rigueur. Pas question de guerres d’égos avec Ancelotti. Même des stars comme Beckham, Pastore, Malouda, cité mardi par la presse française ou même Pato évoqué mercredi matin par le quotidien L’Equipe, ne pourront se permettre des caprices. Dernier avantage de marque, son carnet d’adresses pourrait servir au PSG dans des périodes comme celle du mercato.