Alessandrini, monsieur top buts

  • A
  • A
Alessandrini, monsieur top buts
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - Le jeune Rennais, appelé en équipe de France, collectionne les buts magnifiques.

Romain Alessandrini avec les Bleus (930x1340)

© REUTERS

Il y a un an, Romain Alessandrini évoluait encore en Ligue 2, à Clermont. Lundi, le milieu de terrain rennais a été convoqué pour la première fois en équipe de France à l'occasion du match amical face à l'Allemagne, mercredi soir (20h45), au Stade de France. "Quand j'étais présélectionné, déjà, c'était énorme pour moi et le fait d'être ici ça l'est encore plus", a confié le jeune joueur de 23 ans. "Je suis surpris mais c'est peut-être aussi le fruit de mon travail, et je suis encore plus heureux." Sa sélection dans le groupe tricolore est en effet le fruit de son travail et d'un premier semestre étincelant avec le Stade Rennais, avec 12 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Cinquième du classement des buteurs de Ligue 1 (9 buts), le premier à ne pas être avant-centre, le natif de Marseille s'est également fait remarquer par la beauté de ses buts. Et son Top 5 à lui n'a rien à envier aux plus illustres buteurs.

1. La Madjer aérienne. Rennes-Nancy : 3-2, 25 septembre, seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Sur un centre au premier poteau de Vincent Pajot, Alessandrini marque de façon acrobatique, en reprenant le cuir du talon droit, lui le gaucher. A lire :Le but fantastique d'Alessandrini

2. Un chef-d’œuvre en duo.Nancy-Rennes : 1-3, 9 novembre, 12e journée de Ligue 1. Alors que le ballon se trouve dans les airs, Mevlut Erding effectue une passe du revers pour Alessandrini, excentré sur le côté gauche. Le n°18 rennais reprend du gauche, et en force.

3. La cacachuète des 30 mètres.Rennes-Lille : 2-0, 28 septembre, 7e journée de Ligue 1. Sur un ballon renvoyé de la tête par Tulio de Melo, Alessandrini contrôle le ballon de la poitrine et adresse une frappe du droit (!) et des 30 mètres dans la lucarne de Mickaël Landreau.

4. Le geste d'instinct.PSG-Rennes : 1-2, 17 novembre, 13e journée de Ligue 1. Suite à un tacle de Zoumana Camara qui remet le cuir dans sa zone, Alessandrini ne se pose aucune question et envoie un missile croisé, de volée, dans le soupirail de Salvatore Sirigu.

5. Le coup franc puissant.Ajaccio-Rennes : 2-4, 22 décembre, 19e journée de Ligue 1. Sur un coup franc à un peu plus de 20 mètres, Alessandrini enroule son ballon qui transperce le mur ajaccien et ne laisse aucune chance au gardien mexicain de l'ACA, Guillermo Ochoa.

Didier Deschamps a d'ores et déjà annoncé qu'Alessandrini devrait avoir sa chance, mercredi soir. "A partir du moment où il est là, j'aimerais bien le voir, dans son registre", a insisté le sélectionneur des Bleus. Son registre, c'est de mettre le feu sur le côté gauche (celui que devrait occuper Franck Ribéry au coup d'envoi) mais également, donc, de marquer des buts d'anthologie. Le gardien de la Nationalmannschaft, Manuel Neuer, peut commencer à trembler.