2015, l’année du football féminin ?

  • A
  • A
2015, l’année du football féminin ?
@ AFP
Partagez sur :

ENGOUEMENT - Pour sa préparation au Mondial 2015, l’équipe de France affronte les Etats-Unis dimanche à Lorient.

La Fédération française de football (FFF) est en train de gagner son pari : populariser le foot féminin. "Nous avons désormais 80.000 licenciées, 30.000 de plus qu’en 2011", s’enthousiasme la secrétaire générale de la FFF Brigitte Henriques. 2011, point de départ de de l’engouement autour des Françaises, l’année où elles avaient atteint la demi-finale de la Coupe du monde en Allemagne.

Eugénie Le Sommer, 640x640
Malgré l’élimination, le parcours des Bleues avait attiré beaucoup de monde aussi bien devant les écrans de télévision que dans les écoles de football. A sept mois du Mondial 2015 au Canada, l’attente a changé. "Si les filles réalisent un beau parcours au Mondial, on se rapprochera de l’objectif des 100.000 licenciées", rêve déjà Brigitte Henriques. Malgré cet intérêt grandissant la France reste en retard par rapport aux autres grandes nations du football féminin. A titre d’exemple, l’Allemagne a depuis longtemps dépassé le cap du million de licenciées.

Un nouveau statut à défendre. Désormais 3e au classement Fifa, le meilleur classement de son histoire, la France doit confirmer son nouveau rang. Philippe Bergeroo, qui est arrivé à la tête des féminines après un Euro 2013 raté, a connu des débuts prometteurs avec une année 2014 quasi-parfaite : 19 victoires, 3 nuls pour une seule défaite. A 118 jours du début de la Coupe du Monde au Canada, les attentes autour de l’Equipe de France sont forcément importantes.

Le sélectionneur préfère toutefois rester prudent. "Pour l’instant on n’a encore rien gagné", tempère-t-il. "Faire de superbes matches amicaux contre les grandes nations comme l’Allemagne, le Brésil ou les USA, c’est bien mais ça ne compte pas. On ne sera jugé que sur la Coupe du monde". Leur préparation commence d’ailleurs dimanche à Lorient (18h) contre les Etats-Unis. Les Bleues disputeront ensuite l’Algarve Cup au Portugal en mars prochain. Un tournoi ou toutes les meilleures équipes seront présentes, sorte de répétition générale grandeur nature du Mondial.  

L-equipe-de-France-feminine-1280x640

© L'équipe de France avait atteint les demi-finales de la Coupe du monde 2011.

La France veut organiser la Coupe du Monde 2019. Outsider sur le terrain, la France veut aussi changer de dimension en accueillant la Coupe du Monde sur son sol.  Fin mars, la Fifa rendra sa décision sur le pays hôte. Et pour la première fois, deux pays sont en lice : la France et la Corée du Sud. Si vous n'êtes pas encore convaincu que le football féminin est entré dans une nouvelle dimension en France, un chiffre devrait finir de vous persuader. Les Françaises joueront devant 13.000 personnes au Stade du Moustoir dimanche. Une affluence encore inimaginable il y a encore quelques années.