Football : PSG, Ronaldo, Griezmann : les dossiers chauds du mercato 2018

  • A
  • A
Football : PSG, Ronaldo, Griezmann : les dossiers chauds du mercato 2018
Le possible départ de Griezmann vers Barcelone sera l'un des gros dossier du mercato 2018@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Jusqu’à fin août, le marché des transferts promet d’être agité, avec comme têtes d’affiche : Ronaldo, Neymar ou Griezmann. Europe 1 vous fait vivre les temps forts du marché des transferts.

Le marché des transferts français s'est ouvert samedi 9 juin. Des sommes toujours plus folles seront dépensées. En France, le marché durera jusqu’au 31 août à minuit, alors qu’en Angleterre et en Italie, on a fait le choix de le clôturer la veille du début du championnat, soit le 9 août pour la Premier League et le 17 août pour la Serie A. Autre changement, chaque club qualifié en Ligue des Champions ou Ligue Europa pourra intégrer en cours de saison un joueur dans son effectif.

Le dossier PSG

Depuis le début de l’ère qatarie, le mercato du PSG affole les gazettes. Cette année, c'est du côté des départs que le club parisien devra s'activer. Obligé de vendre pour 60 millions d'euros, d'ici la fin du mois de juin, pour rester dans les clous du fair-play financier, il faut dégraisser. Pastore, Krychowiak, Guedes sont annoncés partants. Rabiot et Verratti pourraient eux aussi quitter la capitale. Quant à Edinson Cavani, il a rencontré les dirigeants de l’Atlético de Madrid...

Du côté des arrivées, le gardien italien Gianluigi Buffon, libre après son départ de la Juventus, est annoncé. Et on attend aussi un remplaçant à Thiago Motta. Allo N'Golo Kanté ?

Griezmann reste à l'Atlético

Il a fait attendre toute la planète football pendant des semaines. Dans un documentaire diffusé à la télévision espagnole, exercice de communication inédit pour un joueur de football, et pas forcément réussi, il a annoncé qu'il reste à l'Atlético de Madrid la saison prochaine. Mais les Colchoneros lui ont proposé un salaire considérable pour rester et ont décidé de s'activer sur le marché des transferts en voulant recruter notamment Thomas Lemar, pour près de 72 millions d'euros. 

Le feuilleton Ronaldo

Il aurait pris une décision irrévocable. Cristiano Ronaldo s’affiche à la Une de la presse portugaise, qui l’annonce décidé à quitter le Real Madrid. Habitué des coups de bluff pour obtenir une revalorisation salariale, le Ballon d’or quittera-t-il le club 13 fois vainqueur de la Ligue des Champions ? Le PSG serait intéressé. En tout cas, Florentino Perez, le président madrilène, a fixé le prix du transfert. Ronaldo vaut (minimum) un milliard d’euros.

En Ligue 1

A Lyon, Nabil Fékir est annoncé sur le départ. Il rejoindrait le finaliste de la dernière Ligue des champions, Liverpool. Alors que le transfert semblait acté, le président Jean-Michel Aulas a annoncé que les négociations étaient au point mort. Un détail médical serait en cause, freinant l’arrivée du Lyonnais du côté des Reds, pour une somme comprise entre 60 et 70 millions d’euros.

Du côté de Marseille, la quête de l’avant-centre idéal reprend. Mario Balotelli ressemble au candidat idéal. Adil Rami ou Florian Thauvin ont essayé de convaincre l’italien de 27 ans de venir sur la Canebière. Mais l’ancien joueur de l’Inter et du Milan AC est très convoité en Italie, après sa saison réussie et son retour sous les couleurs de la Nazionale.

Chez le vice-champion, Monaco, le temps semble (comme toujours) à l’exode. Thomas Lemar pourrait partir du côté de l'Atlético de Madrid et pourrait emmener Djibril Sidibé dans ses valises. Falcao pourrait plier bagage, direction Milan, pour plus de 60 millions d’euros.  Fabinho a déjà été vendu pour 50 millions d’euros à Liverpool. Avec ces montants exorbitants, Monaco aura de quoi reconstruire une belle équipe pour la saison prochaine. Mais Jardim aura (comme toujours) du boulot.

La valse des entraîneurs

En Ligue 1, Patrick Vieira a été nommé à la tête de l’OCG Nice, en remplacement de Lucien Favre, parti à Dortmund. A Nantes, la chasse à l’entraîneur a repris comme tous les ans. Après Sergio Conceição et Claudio Ranieri, le portugais Miguel Cardoso a été nommé par Waldemar Kita à la tête du banc de la Beaujoire pour les deux prochaine saisons.

A l’international, après le départ d’Arsène Wenger d’Arsenal, les Gunners ont recruté l’ancien entraîneur parisien Unaï Emery, lui même remplacé au Parc des Princes par l’ancien coach de Dortmund, Thomas Tuchel. En Espagne, le tonitruant départ de Zinedine Zidane a créé un vide. Pour le remplacer, Florentino Perez a choisi le sélectionneur espagnol Julen Lopetegui. Il a été, dès le lendemain, remercié du poste de sélectionneur de l'Espagne qu'il occupait. Vous vous y retrouvez ?