Football - Mercato : Marco Verratti agacé par le PSG : "les promesses ne suffisent pas."

  • A
  • A
Football - Mercato : Marco Verratti agacé par le PSG : "les promesses ne suffisent pas."
@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

Le milieu de terrain du PSG a accordé une interview au quotidien italien La Gazzetta dello Sport dans laquelle il revient sur les ambitions de son club et dit en avoir marre "des promesses". 

C'est le bras de fer de l'été qui continue sur le marché des transferts. Après les multiples déclarations de son agent annonçant ses envies de départ de la capitale, puis la réponse du PSG qui a fermé la porte à une quelconque offre de grands clubs étrangers, Marco Verratti a enfin pris la parole dans le quotidien italien La Gazzetta dello Sport

Un départ pas forcément acté. Si le joueur a bel et bien envie de rejoindre le FC Barcelone cet été, il n’exclut pas totalement de réaliser une saison supplémentaire dans la capitale. "Je ne veux pas partir à tout prix" explique-t-il au quotidien sportif. Rester oui, mais sous des conditions précises : le numéro 6 parisien demande à devenir le joueur le mieux payé de l'effectif devant l'Uruguayen Edinson Cavani (14 millions d'euros par an). Si le plan financier est une des variante de son futur, "le Hibou" attend aussi plus d'ambitions de la part de son club. Et malgré ses écarts de conduite, le président Nasser El Khelaïfi et le nouveau directeur sportif Antero Henrique veulent à tout prix conserver l'international italien.

Marre des "promesses". Une entrevue a eu lieu jeudi dernier entre les dirigeants parisiens et Verratti, au cours de cette réunion, le budget de 220 millions d'euros pour recruter a été mis en avant par le board parisien. Des arguments qui ne convainquent pas le milieu de terrain de la Squadra Azzura : "Je veux voir si cette fois ils vont faire une grande équipe. Chaque année, ils disent qu'ils vont faire une grande équipe, puis on voit les résultats. Les promesses ne suffisent pas." Malgré cette déclaration tranchante à l'encontre de ses dirigeants, l'Italien n'efface pas totalement la possibilité de rester si les promesses se transforment en actes : "Si cette fois le PSG de Henrique respecte ses promesses, je serais content de rester." La suite au prochain épisode ...