Football - Ligue 1 : tous les résultats de la 16 ème journée

  • A
  • A
Football - Ligue 1 : tous les résultats de la 16 ème journée
Le match Metz-Lyon a définitivement été arrêté après que le gardien lyonnais soit tombé à terre, visé par des tirs de pétards, samedi soir.@ AFP
Partagez sur :

Après avoir atomisé Bastia (5-0), Monaco prend provisoirement la tête du classement de Ligue 1, samedi. Cette 16 ème journée a particulièrement été marquée par l'arrêt définitif du match Metz-Lyon. 

Qui aurait parié là dessus ? Le Paris SG s'est écroulé (3-0) à Montpellier, laissant Monaco, bourreau de Bastia (5-0), prendre provisoirement la tête de la Ligue 1, samedi dans une 16 ème journée marquée par des incidents et l'arrêt définitif du match Metz-Lyon.

Emery tente et perd. Le bilan est lourd pour le PSG. Une telle défaite par trois buts d'écart n'était plus arrivée pour le PSG depuis une claque reçue à Marseille (3-0) le 27 novembre 2011. Cette saison, le PSG n'avait plus été battu depuis le 23 septembre (2 à 0 à Toulouse). Unai Emery, le coach espagnol, avait voulu innover en alignant un milieu à trois inédit Nkunku-Krychowiak-Matuidi. C'est raté. Même le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi l'a noté, diplomatiquement: "Aujourd'hui, il y a un changement, c'était la première fois qu'il y avait ces trois milieux ensemble (Nkunku, Krychowiak, Matuidi), mais ce n'est pas une excuse". En tout cas, l'équipe d'Unai Emery a donc très mal préparé le choc du Championnat programmé dimanche prochain au Parc des Princes contre les Niçois.

Monaco, leader provisoire du classement. Evidemment, Monaco ne s'est pas fait prier pour profiter la situation et a pris la première place provisoire en humiliant Bastia 5 à 0. L'ASM est à égalité de points avec Nice, mais devant à la différence de buts (+33 contre 17). L'OGC Nice pourra conserver seul la tête en cas de nul à domicile contre Toulouse, dimanche.

Dans les autres matches qui sont allés à leur terme, Guingamp a battu Nantes 2 à 0; Lille a battu Bordeaux 1 à 0 et Angers et Lorient ont fait 2-2.

À Metz, le chaos. Le match Metz-Lyon, interrompu d'abord provisoirement à partir de la demi-heure de jeu à la suite de jets de pétard tout près du gardien lyonnais, Anthony Lopes, à terre, a été finalement arrêté définitivement par l'arbitre. Le FC Metz, qui menait 1 à 0, risque des sanctions devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), voire de perdre le match par pénalité. La LFP, qui "regrette ces incidents", sera "intransigeante", a-t-elle annoncé samedi dans un communiqué.