Football - Ligue 1 : Bordeaux se contente d'un match nul face à Dijon

  • A
  • A
Football - Ligue 1 : Bordeaux se contente d'un match nul face à Dijon
Les Girondins reprennent la cinquième place, malgré un match nul face à Dijon, dimanche, 0-0.@ AFP
Partagez sur :

Les Girondins reprennent la cinquième place, malgré un match nul face à Dijon, dimanche, 0-0.

Un point, c'est tout : Bordeaux, qui restait sur trois victoires de suite, n'a pas fait mieux qu'un nul sur la pelouse du mal classé Dijon (0-0) et laisse revenir Marseille dans la course pour la 5e place, dimanche lors de la 35e journée de L1.

Les Girondins avaient débuté la journée au 4e rang. Après les succès de Lyon à Angers (2-1) et de l'OM à Caen (5-1), les voilà une place derrière (5e, 56 pts), avec une petite longueur d'avance sur les Phocéens (6e, 55 pts). Ce résultat mitigé les met donc sous pression avant un déplacement crucial à Saint-Etienne vendredi.

Sortis de la zone de relégation. De leur côté, les Bourguignons sortent de la zone de relégation et sont désormais 17e (33 pts). Ils abandonnent la position de barragiste aux Caennais (18e) à la différence de buts (-10 contre -29). Mais le scénario peut leur laisser quelques regrets, car le DFCO a eu les occasions sur la fin de faire la différence. Bordeaux a été dangereux en début de partie sur une reprise de la tête de Gaëtan Laborde repoussée par Baptiste Reynet (5) et aurait dû bénéficier d'un penalty pour une faute de Jordan Loties sur Adam Ounas, oubliée par l'arbitre Bartolomeu Varela (60).

Carasso, déterminant. Mais les Bordelais peuvent surtout remercier leur gardien, Cédric Carrasso. Il s'est interposé sur deux tirs de Pierre Lees-Melou (11, 45) puis sur une reprise de la tête de Cédric Varrault (18). Quand ce n'était pas lui, c'était Youssouf Sabaly, qui sauvait sur sa ligne une tête de Varrault, ou le poteau, trouvé sur une reprise en bout de course de Lees-Melou (85), qui bloquaient les tentatives bourguignonnes.

Les Dijonnais n'en démordaient pas, et finissaient la rencontre pied au plancher. Loïs Diony échouait encore à trouver le cadre (88) alors que Carrasso s'opposait à un tir à bout portant du Sud-Coréen Chang-hoon Kwon durant le temps additionnel (90+2).