Football : les arbitres réclament une (grosse) augmentation

  • A
  • A
Football : les arbitres réclament une (grosse) augmentation
Image d'illustration.@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Le principal syndicat des arbitres de Ligue veut réclamer une multiplication par 2,5 des rémunérations actuelles, révèle mardi L'Equipe.

Selon un document que le journal L'Equipe a pu consulter et dont le résumé est présenté dans l'édition de mardi, le syndicat des arbitres de football d'élite (Safe) veut demander à la Ligue de football une importante augmentation des revenus des arbitres.

200.000 euros par an. Selon ce document, le Safe souhaite que les arbitres de Ligue 1 (L1), de Ligue 2 et de la Coupe de la Ligue soient au moins payés au même niveau que les joueurs de L1 les moins bien rémunérés.

Actuellement, les arbitres reçoivent par mois une somme fixe de 2.900 euros, à laquelle il faut ajouter 2.617 euros par match de L1. Leur syndicat veut multiplier par... 2,5 cette rémunération, ce qui donnerait 7.250 euros par mois et 6.542 euros par match. Par an, un arbitre de L1 percevrait ainsi 200.000 euros au lieu de 80.413 euros aujourd'hui.

Travailleurs indépendants. Pour le Safe, une telle augmentation se justifie par l'engagement important des arbitres. Alors que la plupart d'entre eux continuent à exercer une activité professionnelle en parallèle, ils doivent suivre quatre séances hebdomadaires de travail physique. De plus, ils ne sont pas des salariés mais des travailleurs indépendants et payent par conséquent 20% de charges sur leurs revenus, avance le syndicat. 

Trois fois moins payés qu'en Espagne. Autre argument de taille, la comparaison des salaires des arbitres français avec ceux de leurs homologues européens. Par an, la rémunération nette en France est de 64.913 euros, contre 170.000 euros en Allemagne et en Angleterre et contre 235.000 euros en Espagne.