Bielsa : dernier tango à Marseille

  • A
  • A
Bielsa : dernier tango à Marseille
@ DENIS CHARLET/AFP
Partagez sur :

SÉISME - L'entraîneur a pris tout le monde de court en présentant sa démission samedi soir, juste après la défaite de Marseille face à Caen.

Marcelo Bielsa est décidément imprévisible. A peine le match contre Caen terminé, qui s'est soldé par une défaite 1-0, l'entraîneur marseillais a présenté sa démission. En cause : un désaccord, assez obscur, avec sa direction. "Je viens de démissionner de mon poste de l'Olympique de Marseille", a dit l'Argentin une fois les questions des journalistes terminées, surprenant toute l'assistance. Et le technicien, adulé par les supporteurs phocéens et très respecté par les joueurs, de préciser que sa "décision est définitive". Bielsa a refusé d'entrer dans les détails du désaccord avec la direction, évoquant seulement un changement de dernière minute dans un contrat sur lequel un accord avait été trouvé après deux mois de négociations.

"Ils voulaient changer le contrat". Son interprète a lu la lettre de démission remise au président de l'OM, Vincent Labrune. "Nous avions trouvé un accord pour une prolongation en 2016-2017, il ne manquait plus que la signature, depuis début juillet nous travaillons", est-il écrit dans cette lettre. Bielsa a expliqué avoir rencontré mercredi le directeur général Philippe Pérez et Igor Levin, l'avocat de la propriétaire, Margarita Louis Dreyfus, "ils voulaient changer le contrat", a-t-il écrit. L'Argentin a pris "une position définitive, le travail en commun exige un minimum de confiance que nous n'avons plus". "Même si je pense que vous ne le vouliez pas, ce qui s'est passé relève de votre autorité, je pense que vous ne l'ignoriez pas", a ajouté Bielsa à l'adresse de son président.

"Je ne peux pas accepter cette situation d'instabilité". L'été précédent, il avait déjà frappé fort peu après ses débuts en compétition en critiquant les promesses non tenues par Labrune dans le recrutement. Cette fois, Bielsa assure que le recrutement a été fait de manière consensuelle. L'Argentin a assuré avoir été patient et compréhensif avec son club. "Je me suis adapté aux variations constantes du plan sportif, j'ai pris en compte leur travail, il est très difficile de faire venir des joueurs, a-t-il expliqué. Mais je ne peux pas accepter cette situation d'instabilité." Il a assuré qu'il ne partait pas pour rejoindre une autre formation, et qu'il avait même refusé un salaire multiplié par trois pour rester à Marseille cet été.

Labrune "abasourdi". Le président de l'OM, Vincent Labrune, s'est déclaré "abasourdi par la décision brutale de Marcelo Bielsa", dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche sur le site du club phocéen. Cette démission est une surprise à plus d'un titre. D'abord parce qu'elle intervient lors de la première journée de championnat et, même si Marseille a perdu, l’entraîneur était assuré de conserver son poste malgré cette défaite. Ensuite, rien ne laissait présager qu'El Loco quitte le club : en milieu de semaine, il s'était déclaré satisfait du mercato de l'OM, alors même que l'année dernière il n'avait pas caché son irritation de ne pas avoir été suivi par le club dans ses choix de recrutement. Enfin, cette démission est d'autant plus surprenante que l'Argentin n'avait pas encore signé son contrat pour cette saison et que tout semblait indiquer qu'il allait rempiler.