"Football Leaks" : le top 5 des clauses les plus improbables

  • A
  • A
"Football Leaks" : le top 5 des clauses les plus improbables
Ezequiel Lavezzi dispose en Chine d'un contrat totalement fou.@ STR/AFP
Partagez sur :

Le site Mediapart a publié mardi, dans le cadre des "Football leaks", des extraits de contrats au contenu très pittoresque.

Quatre jours après les révélations sur le système de blanchiment d'argent mis en place autour de l'argent Jorge Mendes, Mediapart publie, dans le cadre des "Football Leaks", une autre série d'informations qui révèlent une facette étonnante du monde du football : les clauses dans les contrats. Si certaines sont relativement "classiques" - prime d'apparition, même en cas de défaite (Hugo Lloris), paiement des impôts dus dans un autre pays (Thiago Silva) -, d'autres sont beaucoup plus étonnantes. Europe 1.fr vous propose son top 5.

  • 2,3 millions d'euros par mois

L'international argentin Ezequiel Lavezzi, connu sous le surnom d'El Pocho, a quitté le PSG lors du mercato hivernal 2015-16 pour la Chine et le Hebei China Fortune. On parlait à l'époque d'un salaire dépassant le million d'euros mensuel. En réalité, c'est bien plus puisque le contrat, portant sur 23 mois, prévoit une rémunération totale de 56,7 millions de dollars, soit 52,9 millions d'euros, ce qui équivaut à 2,3 millions d'euros par mois (!). Pour Lavezzi, on comprend l'intérêt de toucher une telle somme. Pour le club chinois, on comprend moins l'intérêt de la dépenser.

  • 77 euros la vignette Panini

Les vignettes Panini, c'est super mais ça coûte cher. Et un peu plus encore quand Neymar y appose sa griffe. Panini America, antenne de la célèbre maison d'édition italienne, a fait signer à la star brésilienne du Barça, avec laquelle elle est en contrat, un total de 600 vignettes collector. Pour faire avaler le côté fastidieux de la chose, elle a rémunéré Neymar à hauteur de 50.000 dollars (47.000 euros). Ce qui fait chaque signature à 83 dollars, soit 77 euros. À ce prix-là, ça vaut la peine de risquer une tendinite.

  • 30% de salaire en moins pour un état d'ivresse

Comme d'autres clubs, l'Austria Vienne tient à l'image que renvoient ses joueurs. Ainsi, le club autrichien a glissé dans le contrat de son attaquant nigérian Larry Kayode une clause qui prévoit 30% de salaire en moins en cas d'apparition du joueur en état d'ivresse. En public comme à l'entraînement.

  • Pas de chaussures rouges

En Espagne, on ne plaisante pas avec les rivalités locales. Le Néerlandais Rafael van der Vaart en a eu la confirmation quand il a signé au Betis Séville, en 2015. Il avait en effet le droit de porter les chaussures de son choix, à condition que celles-ci ne contiennent pas de rouge, la couleur du rival, le Séville FC. On peut se poser la question si une telle clause n'existe pas aussi à l'OL avec la couleur verte...

  • 250.000 euros tous les 15 buts

Quand il a laissé partir son attaquant vedette Sergio Agüero à Manchester City en 2011, l'Atlético de Madrid s'est assuré de profiter encore un peu de son talent. D'après Mediapart, une clause dans le contrat prévoit que le club espagnol touche la coquette somme de 250.000 euros à chaque tranche de 15 buts inscrits et à chaque tranche de 25 matches disputés. Même si l'extrait du contrat publié ne précise pas la période sur laquelle porte cette clause, sachez qu'El Kun a déjà inscrit 175 buts et disputé 280 matches avec City depuis son arrivée en 2011.