Football : "En un an, on est arrivé à doubler les transferts les plus importants"

  • A
  • A
Partagez sur :

Les transferts potentiels de Neymar et Mbappé atteignent des sommes stratosphériques. Mais pour le journaliste sportif Jérôme Jessel, ces enchères assombrissent l'avenir du football.

INTERVIEW

Le possible méga transfert de Neymar de Barcelone au PSG est l'un des feuilletons de l'été. Si l'argent va de pair avec le foot, les sommes avancées s'avèrent stratosphériques : 500 millions d'euros, avec 222 millions d'euros de prime libératoire. Pour commenter ces chiffres "jamais entendus", le journaliste sportif Jérôme Jessel était l'invité de la matinale d'Europe 1.

Des sommets. Le journaliste détaille la somme colossale : "222 millions d'euros, ce serait le plus gros transfert de l'Histoire du football. Auxquels il faut ajouter une prime de signature de 100 millions d'euros, puis les salaires annuels du joueur évalués entre 30 et 50 millions." Bilan : "Beaucoup d'argent. On atteint 500 millions. A titre de comparaison, ce n'est même pas ce que vont permettre d'économiser les 5 euros d'APL." Un autre transfert pourrait atteindre des sommets, celui de Kylian Mbappé pour une somme entre "18 et 200 millions. Pour un joueur de 18 ans, c'est un très gros pari. En un an, on est arrivé à doubler les transferts les plus importants." En effet, il y a un an, le transfert de Paul Pogba était le plus élevé de l'Histoire et n'affichait "que" 105 millions.

Entendu sur Europe 1
Neymar, à 13 ans, gagnait déjà 300.000 euros par an. C'est une machine à cash.

"Neymar sera le grand gagnant de ce feuilleton". Mais malgré les sommes avancées, Neymar pourrait rester au Barça, c'est en tout cas ce qu'a indiqué le défenseur Gerard Piqué dans un tweet. Les enchères montent donc dans un espèce de "poker menteur", souligne Jérôme Jessel. "Mais ce qu'il faut savoir, c'est que Neymar sera le grand gagnant de ce feuilleton. Un joueur de la valeur de Neymar quand il est sollicité par le Paris Saint-Germain peut faire monter les enchères vis à vis de Barcelone : augmenter le montant, la durée de son contrat. C'est un bon levier. Et s'il va au PSG, il obtiendra ce qu'il voudra. Neymar, à 13 ans, gagnait déjà 300.000 euros par an. C'est une machine à cash."



Pas rentable mais un coup d'image. Pour les clubs, de tels montants sont irrationnels. "Le transfert de Neymar pour le PSG ne sera jamais rentable. On peut nous raconter ce qu'on veut sur la vente des maillots, c'est pipeau. Pour rentabiliser, il faudrait vendre 20 millions de maillots par an. Pour le moment, il en vend 1 million. Mais pour le Qatar, ce serait un formidable coup d'image et l'image, c'est de l'argent aussi. C'est une façon de rayonner et d’asseoir un pouvoir diplomatique. Le football n'est jamais très loin de la politique." Quant à savoir où va l'argent, l'affaire est opaque. "Dans ces transferts internationaux, il est parfois difficile de tracer l'argent et de savoir vraiment à qui il profite", ajoute le journaliste qui prophétise un avenir sombre : celui de la mort du foot par le foot business. "Il est déjà en train de le tuer."