Football : à Nancy, un match de 50 heures pour les 50 ans du club

  • A
  • A
Football : à Nancy, un match de 50 heures pour les 50 ans du club
Les célébrations ont débuté par une opposition entre des enfants et certains pros de l'ASNL, ici Alexis Busin.@ Jean Christophe VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Près de 3.000 personnes s'apprêtent à se relayer sur la pelouse du stade Marcel-Picot pour célébrer l'anniversaire de l'ASNL.

Pour fêter les 50 ans de l'ASNL, créée en 1967, un match de football de cinquante heures a débuté vendredi à 18H00 sur la pelouse synthétique du stade Marcel-Picot à Nancy. Quelque 2.800 personnes se sont inscrites pour jouer chacune pendant 30 minutes entre vendredi à partir de 18H00 et dimanche à 21H00.

"C'est original, je n'avais jamais vécu un truc pareil", savourait l'entraîneur Pablo Correa en suivant attentivement les deux premières équipes alignées. "C'est bien, c'est différent. Cela fait participer tout le monde. Mais je ne vais pas jouer, je ne me trouve pas en condition!".

Abonnés, vétérans, enfants… Les joueurs sont des abonnés du club, des féminines, des professeurs, des vétérans de l'ASNL, des salariés et partenaires du club, des joueurs amateurs de la région, des enfants, des étudiants mais aussi des personnes issues des médias ou du grand public. Un créneau entre 21H00 et 21H30 vendredi soir est d'ailleurs réservé au grand public déguisé.

Records en vue. L'ASNL et les étudiants de STAPS, qui sont associés à l'organisation, espèrent battre quelques records durant ces trois jours : les plus grand nombre de joueurs participant à un match, le plus grand nombre d'arbitres, d'équipes, de buts (qui sont cumulés pendant toute la durée de la rencontre sur le tableau d'affichage).

"Il fallait qu'on marque les cinquante ans, c'est original, atypique mais c'est bien de marquer l'événement de cette façon", a estimé le président de l'ASNL, Jacques Rousselot. L'occasion de se changer les esprits dans une saison difficile. En Ligue 1, le club est barragiste à 8 journées de la fin.