Foot : un joueur victime d'un malaise à cause... du bruit des fans de Besiktas

  • A
  • A
Foot : un joueur victime d'un malaise à cause... du bruit des fans de Besiktas
Timo Werner, à gauche, a vécu une drôle de soirée contre le Besiktas. @ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

L'Allemand Timo Werner, attaquant du RB Leipzig, s'est senti mal lors du match de Ligue des champions dans le bouillant stade du Besiktas Istanbul. 

La réputation des stades d'Istanbul, considérés parmi les plus chauds au monde, n'est pas usurpée. L'attaquant allemand du RB Leipzig, Timo Werner, en a fait l'expérience mardi soir en Ligue des champions. L'attaquant international est sorti à la 32e minute du match contre le Besiktas Istanbul (2-0 pour le club turc), victime d'étourdissements dus.... au bruit infernal dans le stade ! "Timo a été victime de problèmes circulatoires et respiratoires" et a consulté un spécialiste dès son retour à Leipzig mercredi, a affirmé son entraîneur Ralph Hasenhüttl.

Des problèmes circulatoires et respiratoires. "Timo a été victime de problèmes circulatoires et respiratoires" et a consulté un spécialiste dès son retour à Leipzig mercredi, a affirmé l'entraîneur. Werner avait d'abord demandé des bouchons d'oreille pour tenter de se protéger du bruit. Mais pris de vertiges, il a dû finalement quitter la pelouse après la première demi-heure. L'examen médical devra dire également si le jeune avant-centre ne souffre pas de surmenage. Buteur indispensable à son club, il joue tous les matches de championnat, et a également disputé les deux rencontres internationales de septembre avec l'Allemagne.

"Impossible de préparer votre équipe à une ambiance comme ça." "En première période, mes joueurs ont été un peu submergés" par le bruit du stade de Besiktas, a par ailleurs admis Hasenhüttl, "il est impossible de préparer votre équipe à une ambiance comme ça. Le bruit est assourdissant". "On a vu clairement que nous étions une jeune équipe, et que nous avons besoin d'engranger de l'expérience. C'était une leçon pour nous tous, et j'ai vu sur qui je pouvais compter dans des moments comme ça", a ajouté le coach, dont l'équipe ne compte qu'un point après deux rencontres, pris au premier match à domicile contre Monaco (1-1).