Foot - Real Madrid - Zidane : "Parfois, le football est cruel"

  • A
  • A
Foot - Real Madrid - Zidane : "Parfois, le football est cruel"
@ Pierre-Philippe MARCOU/AFP
Partagez sur :

Le Real Madrid a été tenu en échec par Las Palmas.

Le football est "parfois cruel" et le Real Madrid en a fait l'expérience samedi en Championnat d'Espagne en concédant in extremis un nul à Las Palmas (2-2) dans un match qu'il a globalement "contrôlé", a déploré l'entraîneur Zinédine Zidane.

"Je veux retenir le jeu de mon équipe". "De la 1re à la 90e minute, nous avons contrôlé le match, nous avons eu beaucoup d'occasions et je ne crois pas que nous ayons manqué d'appétit, bien au contraire", a commenté le technicien français en conférence de presse. "Après, c'est vrai que si nous avons encaissé deux buts, c'est que quelque chose s'est passé et nous allons analyser cela. Je veux retenir le jeu de mon équipe. C'est comme ça, il faut jouer le match jusqu'au bout. Parfois, le football est cruel."

"Nous allons rester en haut de classement, je n'en ai aucun doute". Ultra-dominatrice, l'équipe de Zidane a mené deux fois au score, d'abord grâce à Marco Asensio (33e), puis à Karim Benzema, tout juste entré en jeu (67e).  Mais Las Palmas, qui avait égalisé une première fois par Pedro Tana (38e), a arraché le nul grâce à Sergio Araujo (85e). Et le Real (1er, 14 pts) est désormais talonné par le FC Barcelone (2e, 13 pts) au classement. "Sur le deuxième but (de Las Palmas), je crois que c'est un manque de concentration. Il faut que j'analyse cela, mais je ne vais pas me plaindre, parce qu'en jouant 90 minutes comme cela, nous allons rester en haut de classement, je n'en ai aucun doute", a poursuivi Zidane.

Le technicien a par ailleurs tenté de couper court à toute polémique concernant sa décision de remplacer à 20 minutes de la fin son attaquant-vedette Cristiano Ronaldo, très peu inspiré samedi. Le Portugais, visiblement contrarié, est sorti du terrain l'air très sombre. "Nous avons un autre match mardi (en Ligue des champions) et il doit se reposer de temps à autre. Il jouait bien, comme les autres, mais je dois faire des choix", a assuré Zidane au micro de la chaîne espagnole Movistar. "Qu'il se soit mis en colère, non, il ne faut pas interpréter cela. Il est clair qu'il veut toujours rester sur le terrain, mais je dois penser à tous mes joueurs et en particulier à Cristiano. Il faut le remplacer de temps en temps", a conclu le Français.