Foot : Monaco ne punit pas Mbappé mais le "protège" selon Jardim

  • A
  • A
Foot : Monaco ne punit pas Mbappé mais le "protège" selon Jardim
Kylian Mbappé pourrait une nouvelle fois se retrouver sur le banc, vendredi.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur de l'AS Monaco Leonardo Jardim a indiqué que le fait de laisser Kylian Mbappé sur le banc dimanche dernier, lui qui souhaiterait quitter le club, était censé le "protéger".

Officiellement, il ne s'agit pas d'une sanction. A en croire son entraîneur Leonardo Jardim, Monaco n'a pas puni son jeune attaquant Kylian Mbappé pour ses prétendues envies de transfert vers le Paris Saint-Germain mais l'a laissé sur le banc contre Dijon dimanche en Ligue 1 pour "le protéger". "Jamais on ne punit nos joueurs. Ce mot n'est pas adapté. On peut dire 'protége', un mot plus adapté. Quand il se passe autant de choses autour d'un gamin de 18 ans, c'est notre responsabilité de le protéger", a dit mercredi le technicien portugais lors de la conférence de presse préalable au déplacement de Monaco à Metz, vendredi pour la 3e journée de L1.

Une "décision du club". Les questions ont tourné autour de la situation de Kylian Mbappé, très sollicité durant ce mercato, notamment par le PSG, et qui n'a pas été sorti du banc à Dijon, dimanche lors de la 2e journée (4-1). L'entraîneur a redit que la décision de ne pas le faire jouer à Dijon "était une décision du club". "C'est à dire: moi, Vadim (Vasilyev) et le directeur sportif (Antonio Cordon), a-t-il précisé. C'est toujours pour protéger le groupe, le joueur et le club."

"Pas dans un grand moment de forme". Mais que sous-entend Jardim lorsqu'il évoque cette "protection"? "Kylian n'est pas à 100%, a-t-il répondu. Il n'est pas dans un grand moment de forme. C'est normal, un gamin de 18 ans... Même vous (les journalistes, NDLR), si demain un nouveau journal vous offre un contrat où vous gagnez 15 fois plus, vous taperez moins bien sur les touches de votre ordinateur (sourire)." La situation de l'attaquant tricolore, qui n'a ni prolongé son contrat en Principauté (qui court jusqu'à juin 2019), ni obtenu l'accord du club pour partir, n'a pourtant pas évolué. Aussi, il pourrait une nouvelle fois être écarté de l'équipe en Moselle.