Foot - Ligue 2 : Sochaux menacé de rétrogradation administrative

  • A
  • A
Foot - Ligue 2 : Sochaux menacé de rétrogradation administrative
L'avenir de Sochaux est incertain. @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

L'historique club doubiste pourrait être relégué en Nationale 3 (5e division) s'il n'apporte pas suffisamment de garanties financières. 

Sochaux ne prépare pas son huitième de finale de Coupe de France contre le PSG de la meilleure façon. A la veille de recevoir "l'ogre" parisien, le club Ligue 2 a indiqué lundi être sous la menace d'une rétrogradation administrative par la DNCG. Le gendarme financier du foot français demande en effet aux Sochaliens des garanties financières pour la saison 2018/19.

"La Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a mis en garde le club et son actionnaire sur la nécessité que les dépenses de son budget de la saison 2018/2019 soient entièrement couvertes lors de sa prochaine audition en mai, sous peine d'une rétrogradation administrative", a annoncé le FCSM dans un communiqué, confirmant des informations de l'Est républicain.

Incertitude sur la situation financière de Ledus, propriétaire du club. Le quotidien a évoqué une rétrogradation en Nationale 3 (5e échelon), si Sochaux n'apportait pas les garanties demandées pour la saison prochaine par le gendarme financier du foot français qui douterait de la capacité du propriétaire, le groupe Ledus, à assurer la pérennité même du club. "Alors que le budget 2017/2018 du FCSM est financé et validé par la DNCG, un versement d'un million d'euros a déjà été effectué (avant le 31 janvier 2018, comme l'actionnaire du club s'y était engagé), en vue de la prochaine saison", est-il précisé.

Alors que le club du Doubs s'est repositionné dans le haut du tableau, sa situation économique à long terme soulève beaucoup de questions, notamment autour de la personnalité de son président chinois Wing Sang Li, qui n'a toujours pas convaincu depuis son arrivée à l'été 2015. En décembre 2017, la DNCG avait décidé d'encadrer la masse salariale du club et de l'interdire de recruter à titre onéreux.