Foot-Ligue 1 : le réveil de Balotelli fait du bruit en Italie

  • A
  • A
Foot-Ligue 1 : le réveil de Balotelli fait du bruit en Italie
Mario Balotelli a signé un doublé pour ses débuts en Ligue 1. Comme un certain Zlatan Ibrahimovic.@ VALERY HACHE/AFP
Partagez sur :

DOUBLÉ - Les débuts réussis de Mario Balotelli avec l'OGC Nice ont été suivis de l'autre côté des Alpes.

"Superbe Mario". Un joueur, un seul, s'affiche en Une du quotidien L'Équipe, lundi : Mario Balotelli. Très attendu, l'ancien attaquant de l'AC Milan a réussi, un peu contre toute attente, une performance de premier choix pour ses débuts sous le maillot des Aiglons face à l'OM, dimanche soir, lors de la 4ème journée de Ligue 1 (3-2), avec un doublé à la clé (7e sur penalty et 78e de la tête). Mais "Super Mario" ne s'est pas seulement invité en Une de L'Équipe. Il était également présent au bas de celle de La Gazzetta dello Sport, le grand quotidien sportif italien : "Balotelli inscrit deux buts et renaît à Nice".



Le parallèle avec Ibrahimovic.Sur son site, La Gazzetta revient sur la belle impression que "Balo" a laissé à la presse française, de L'Équipe au Parisien en passant par La Provence. Le quotidien italien évoque également l'interview que l'attaquant italien a donnée à Canal+ avant la rencontre et dans laquelle il dit espérer encore décrocher le Ballon d'Or dans les saisons à venir… La Gazzetta s'arrête aussi sur sa déclaration concernant une autre ancienne star de la Serie A, Zlatan Ibrahimovic, qui, comme lui, a joué dans les deux clubs rivaux de Milan, l'Inter et l'AC Milan, avant de venir évoluer en France. "Ne me comparez pas à Ibrahimovic", a souri l'Italien. Pourtant, dimanche soir, il a fait tout comme "Ibra" qui, en 2012, avait lui aussi inscrit un doublé, dont un penalty, pour son premier match en Ligue 1, contre Lorient.



En réponse à des tweets de ses amis joueurs Pierre-Émerick Aubameyang et Kévin-Prince Boateng, Mario Balotelli a répondu : "Merci les amis ! Mais on ne va pas s'arrêter ici, nous allons continuer !"

Deux ans loin de la sélection nationale. Mario Balotelli a beau rester sur deux saison ratées, l'une à Liverpool, l'autre à l'AC Milan, il continue d'intéresser, voire de fasciner en Italie. Logique : avant de remplir les pages people des magazines par ses frasques à répétition, "Balo" a été le plus grand espoir du football italien, avec notamment son doublé contre l'Allemagne en demi-finales de l'Euro 2012 (2-0), alors qu'il n'avait que 21 ans. Alors, forcément, ses performances avec l'OGC Nice seront scrutées de près, y compris sans doute par le nouveau sélectionneur italien, Giampiero Ventura. Balotelli n'a plus porté le maillot de la Nazionale depuis la Coupe du monde 2014, où l'Italie avait été éliminée dès le premier tour. Son dernier but remonte au match contre l'Angleterre, lors de ce même Mondial (2-1).

L'Angleterre ne l'a pas oublié. L'Angleterre, c'est l'autre pays où l'on a pris l'habitude de suivre les tribulations de Balotelli. "Balo" a porté pendant deux ans et demi les couleurs de Manchester City (2010 à janvuer 2013) puis celles de Liverpool, en 2014-15. "Le transfert à Liverpool a été la plus grande erreur de ma vie", a confié l'Italien dimanche sur Canal+. Plus que sa performance face à l'OM, les médias anglais ont retenu cette phrase ainsi que son interview un peu surréaliste par l'homme de terrain de Canal+, Laurent Paganelli, sur la table de massage, à l'issue de la rencontre.

Comme toujours avec Balotelli : à confirmer… Membre de l'équipe-type de la 4ème journée, dans les vidéos circulant sur les réseaux sociaux : lundi, Balotelli est partout. "Mario Balotelli a du talent, mais il doit comprendre que le foot, ce n'est pas 90 minutes, c'est toute la semaine", a souligné son ancien coéquipier en sélection, Marco Verratti, lundi, lors de la conférence de presse du PSG. À Nice, on espère effectivement que Balotelli a compris que le football ne se réduisait pas à 90 minutes et qu'il durait toute la semaine et même toute la saison…