Foot : Les clubs de Ligue 1 créent leur propre syndicat

  • A
  • A
Foot : Les clubs de Ligue 1 créent leur propre syndicat
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Sous la houlette de Jean-Michel Aulas et Bernard Caïazzo, les clubs veulent s’affranchir des autorités fédérales.

Enième rebondissement dans la petite révolution qui secoue le football français depuis plusieurs semaines. Parce qu'il estimait que la décision de passer de trois à deux descentes en Ligue 2 dès cette saison "s’apparente à de l’abus de pouvoir", Jean-Michel Aulas, le puissant président lyonnais, avait annoncé sa démission de l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) début juillet. Il était suivi le 11 août par 18 autres clubs de Ligue 1. Les frondeurs ont décidé d’aller encore plus loin en annonçant, mardi, la création d'un syndicat de clubs de Ligue 1. Son nom, pas anodin : "Première Ligue".

Objectif : réformer le football français. Pas anodin car les présidents de clubs souhaitent s’inspirer du modèle de la Premier League anglaise pour être plus autonomes par rapports aux autorités fédérales. Leur objectif : organiser eux-mêmes le calendrier de la Ligue 1 et, surtout, revenir sur le principe de solidarité avec le monde amateur, qui désavantage les gros clubs français par rapport à leurs homologues anglais ou espagnols.

Cherchez l'intrus. Ce nouveau syndicat est présidé par le président de Saint-Etienne Bernard Caïazzo, avec quatre vice-présidents dont les patrons de Lyon, Jean-Michel Aulas, et du PSG, Nasser Al-Khelaifi. Il a pour "vocation de représenter les clubs de L1 et d'oeuvrer aux réformes nécesaires pour assurer le succès du football professionnel français dans une période économique très difficile et face à une concurrence européenne exacerbée".  Seul le club de Guingamp manque à l'appel parmi les formations de l'élite.