Florent Manaudou : "Il y a des chances que les Jeux de Rio soient mes derniers"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Florent Manaudou, médaille d'or au 50 m nage libre à Londres en 2012, sera à Rio cet été pour défendre son titre.

INTERVIEW

Il est l’une des plus belles chances de médaille de la France. Florent Manaudou, sacré sur le 50 m à Londres en 2012, s’est qualifié début avril pour les jeux olympiques de Rio de Janeiro.

"Je ne sais pas si j’aurais la force de continuer". Mais ces deuxièmes Jeux olympiques pourraient également être les derniers pour le frère de Laure Manaudou. "Il y a des chances que les Jeux de Rio soient mes derniers Jeux olympiques, parce qu’après, c’est 2020 et Tokyo, et j’aurai une trentaine d’années", a-t-il expliqué, mercredi, au micro d’Europe 1 Matin. "Je ne sais pas si j’aurai la force de continuer encore quatre ans. Ça va dépendre des résultats sûrement."

2024. En conséquence, une présence aux JO de Paris, dans le cas où la candidature de la France serait retenue pour 2024, paraît aujourd'hui presque farfelue : "Je pense que je serais un peu vieux, et que j’aurais envie de changement parce que la natation est un sport compliqué. Le sport de haut niveau, c’est compliqué à continuer au-delà de 30-35 ans (Manaudou aura 33 ans au moment des JO 2024, ndlr)", confie le nageur français.

Une trentaine d'heures de natation par semaine. À 100 jours de Rio, le sportif avoue qu’il s’agit là d’une "barrière symbolique", la préparation à l’épreuve du 50 m occupant désormais l’essentiel de son temps : "C’est environ 5-6 heures par jour, avec de la 'muscu' au milieu, à 15h30. On nage six jours par semaine, et on a le samedi après-midi et le dimanche comme repos quand on n’a pas de compétition", a-t-il détaillé.