Blanc : "démissionner m'a effleuré l'esprit"

  • A
  • A
Blanc : "démissionner m'a effleuré l'esprit"
@ Capture d'écran TF1
Partagez sur :

FOOT - Le sélectionneur des Bleus est apparu très affecté par l'affaire des quotas, vendredi.

Laurent Blanc, qui n'avait plus parlé en public depuis le 30 avril dernier, soit au lendemain de l'éclatement de l'affaire des quotas, s'est exprimé vendredi soir dans le 20 Heures de TF1. Et le sélectionneur de l'équipe de France a confirmé que l'idée de démissionner lui avait "effleuré l'esprit". "On ne devient pas sélectionneur pour être au milieu de cette tempête, mais démissionner n'aurait pas été la bonne solution. Mais le moral et l'envie de continuer ont repris le dessus." Jeudi, lors de son conseil extraordinaire, le conseil fédéral de la Fédération française de football a décidé de ne pas sanctionner Laurent Blanc.

Le technicien cévenol a paru particulièrement touché par les quinze jours de polémique qui ont suivi les révélations de Mediapart sur la réunion du 8 novembre dernier portant sur la mise en place éventuelle de quotas dans les centres de formation français. "J'ai très mal vécu cette affaire, je la vis encore très mal même si j'ai eu beaucoup de témoignages de soutien", a confié le sélectionneur. "L'épreuve, c'est moi qui la vit. On est allé au-delà du sélectionneur, on a touché l'homme, et ça a été une épreuve difficile à supporter. (...) Heureusement, votre entourage vous rappelle qui vous êtes."