Fifa : Platini s'estime "le plus à même de diriger le football mondial"

  • A
  • A
Fifa : Platini s'estime "le plus à même de diriger le football mondial"
@ Valéry HACHE/AFP
Partagez sur :

Le président de l'UEFA Michel Platini s'est dit "le plus à même de diriger le football mondial", dans un entretien jeudi dans le quotidien suisse Le Matin.

Le président de l'UEFA Michel Platini s'est dit "le plus à même de diriger le football mondial", dans un entretien jeudi dans le quotidien suisse Le Matin, et ce malgré sa suspension de 90 jours pour ce versement suspect de 1,8 M EUR entre Sepp Blatter et lui.

"On sait que j'ai toutes les chances de gagner". "On veut m'empêcher de me présenter car on sait que j'ai toutes les chances de gagner" et de devenir président de la Fifa, plaide l'ancien N.10, estimant être "le seul à avoir une vision transversale du football": "J'ai été joueur, entraîneur de l'équipe de France, dirigeant de club avec Nancy, organisateur d'une Coupe du Monde et, aujourd'hui, patron de la plus puissante confédération, un parcours que j'ai accompli avec honnêteté. Je suis en toute modestie le plus à même de diriger le football mondial".

Un versement controversé de Blatter à Platini. Longtemps favori pour succéder à Joseph Blatter comme président de la Fifa, lors de l'élection du 26 février, Platini a vu sa situation se fragiliser après sa mise à l'écart à titre conservatoire par la commission d'éthique de la Fifa, en raison d'un versement controversé de 1,8 million d'euros de la part de Joseph Blatter en 2011, pour un travail de conseiller mené de 1999 à 2002.

Impossibilité de se "battre à armes égales". La candidature de l'ancien N.10 à la présidence de la Fifa ne pourra en effet pas être examinée par la commission électorale de l'instance durant le temps de sa suspension de 90 jours, prononcée le 8 octobre. "Cette suspension m'interdit de faire campagne et de me battre à armes égales", regrette Platini dans Le Matin, tout en déroulant ses axes de campagne: régulation des transferts, démocratie participative, fair-play financier.