Fair-play financier : le PSG va pouvoir recruter librement

  • A
  • A
Fair-play financier : le PSG va pouvoir recruter librement
Laurent Blanc devrait pouvoir bénéficier d'un effectif étoffé la saison prochaine.@ Josep LAGO/AFP
Partagez sur :

ÇA CHANGE TOUT - Le club de la capitale est récompensé de sa bonne gestion financière, selon les informations de L'Equipe. 

La Ligue des champions 2015-16 n'a pas encore commencé mais le PSG vient sans doute de marquer un point important. Crucial même. Selon les informations du quotidien sportif L'Equipe, les sanctions qui frappaient le PSG depuis la saison dernière dans le cadre du fair-play financier (FPF), avec notamment la limitation à un transfert chiffré à 60 millions d'euros, ont été levées par l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA, organisatrice de la Ligue des champions. Cela signifie une chose : le PSG est désormais libre. Libre de dépenser tout l'argent qu'il a pour acheter et rémunérer des joueurs. Cela pourrait permettre au club de la capitale d'attirer de (nouveaux) grands noms dans les mois à venir, comme Angel Di Maria ou Paul Pogba.

Une récompense pour sa bonne gestion ? Le fair-play financier a été instauré par l'UEFA afin de limiter le surendettement des clubs. Le cas du PSG, comme celui de Manchester City d'ailleurs, est atypique. Le club de la capitale n'a pas été épinglé parce qu'il vivait au-dessus de ses moyens mais parce que le contrat de sponsoring passé avec l'office du tourisme du Qatar pour 200 millions d'euros avait été jugé surévalué par les experts de l'UEFA au regard du marché. Les sanctions s'étaient appliquées dès la première saison (2014-15) pour le PSG, limité à 60 millions d'euros pour un seul achat et contraint ensuite de devoir vendre autant qu'il achète. Il était également contraint de n'inscrire que 21 joueurs en Ligue des champions, contre 25. Cette sanction là-aussi ne serait plus d'actualité.

Selon L'Equipe, le PSG est récompensé de sa bonne gestion financière. Dans l’accord qu’il avait signé avec la chambre d’instruction de l’ICFC en 2014, le PSG s'était engagé à ne plus avoir de déficit au terme de la saison 2015-16, rappelle le quotidien. Or, le club aurait présenté un bilan équilibré dès cette saison. Contacté par Europe 1 pour confirmer l'information, le PSG a indiqué qu'il ne communiquerait pas sur la question mercredi soir.