Extension de Roland-Garros : les opposants en appellent à Nicolas Hulot

  • A
  • A
Extension de Roland-Garros : les opposants en appellent à Nicolas Hulot
Les opposants à l'extension de Roland-Garros, veulent faire cesser "le massacre en cours" dans le jardin botanique où se construit actuellement un nouveau court de tennis.@ AFP
Partagez sur :

Les opposants à l'extension de Roland-Garros, veulent faire cesser "le massacre en cours" dans le jardin botanique où se construit actuellement un nouveau court de tennis.

Les opposants à l'extension de Roland-Garros, défenseurs de longue date des serres d'Auteuil à Paris, ont lancé vendredi un appel à Nicolas Hulot pour faire cesser "le massacre en cours" dans le jardin botanique où se construit actuellement un nouveau court de tennis.

Dans une tribune sur lemonde.fr, le Comité de soutien des serres d'Auteuil demande "au nom du respect de l'environnement, l'arrêt de la construction du stade de 5.000 places" et à la Fédération Française de Tennis (FFT) de "racheter son oeuvre de destruction en replantant arbres et plantes dans la partie saccagée" du jardin botanique. Le comité rappelle une lettre du nouveau ministre de la Transition écologique qui s'était inquiété le 23 novembre 2010 auprès du maire de Paris d'alors Bertrand Delanoë d'un "projet mettant en péril" ce qu'il qualifiait de "poumon vert" et de "patrimoine végétal vivant".



"Nous comptons" sur le ministre "qui a tant œuvré pour la défense de la planète, sachant que c'est notamment en pensant aux générations futures que nous lui demandons de sauver les serres d'Auteuil", selon le texte signé entre autres par la chanteuse Françoise Hardy, l'écrivain Erik Orsenna, le jardinier-paysagiste Gilles Clément ou le chef d'orchestre William Christie.F

Feuilleton juridique. Le long feuilleton juridique autour des "serres d'Auteuil" a touché à sa fin en février quand le Tribunal administratif a rejeté tous les recours des opposants au projet de la FFT, donnant son feu vert pour les travaux et leur livraison entre 2018 et 2020. Selon le comité, plusieurs associations sont cependant toujours en appel de ce jugement.

Les travaux sont en cours sur la parcelle où se trouvaient neuf "serres chaudes", depuis démolies, de ce jardin classé monument naturel inclus dans le bois de Boulogne, et inscrit monument historique. Le site de Roland-Garros fait partie intégrante du projet de candidature de Paris à l'organisation des JO en 2024.