Ligue Europa : le FC Séville au sommet pour la troisième fois consécutive

  • A
  • A
Ligue Europa : le FC Séville au sommet pour la troisième fois consécutive
Juste après la mi-temps, Kevin Gameiro a remis le FC Séville sur les bons rails.@ MICHAEL BUHOLZER / AFP
Partagez sur :

Les Andalous, emmenés par Kevin Gameiro, ont renversé la vapeur en seconde période pour s’imposer en finale de Ligue Europa face à Liverpool (3-1), mercredi.

La Ligue Europa est un royaume dont les Andalous sont les monarques. Mercredi, face à Liverpool, le FC Séville a remporté la "deuxième" Coupe d’Europe pour la troisième année consécutive (victoire 3-1), une première depuis 1976 et le Bayern Munich.

Ce choc, aussi rare que prestigieux - les deux clubs, qui s'affrontaient pour la première fois, se partageaient douze coupes d’Europe avant le coup d’envoi - s’annonçait plus indécis que jamais. L’expérience de Liverpool faisait face à la dynamique de Sévillans invaincus depuis le début de la compétition. Les Reds se sont pourtant procurés la première occasion, à la 11ème minute. Sur un long centre d'Emre Can, venu de la droite, la tête de Daniel Sturridge était sauvée sur sa ligne par Daniel Carriço, d’un retourné acrobatique.

Histoires de mains et éclair de Sturridge. Dans un début de match haché par les fautes, plusieurs interventions sévillanes de la main (12ème, 28ème et 40ème minutes) n'ont pas été sifflées par l’homme en noir. Malgré un regain de dynamisme des Sévillans, à l’image d’un magnifique retourné acrobatique de Kevin Gameiro filant à quelques centimètres du cadre (32ème), ce sont pourtant les joueurs de Liverpool qui ouvraient la marque par Daniel Sturridge, auteur d'une magistrale frappe de l’extérieur du gauche à l’entrée de la surface. D’une précision implacable, l'international anglais enflammait les nombreux supporters des Reds présents à Bâle.

Gameiro leur donne des ailes. Menés à la pause, les joueurs d’Unai Emery revenaient sur le terrain avec de nouvelles intentions. 18 secondes après le coup d'envoi de la seconde période, Kevin Gameiro, réserviste avec l’équipe de France pour l’Euro, remettait les deux équipes à égalité au terme d’une action estampillée Ligue 1, l’ancien Bordelais Mariano offrant à l'ex-Parisien son huitième but en Ligue Europa cette saison. L’essentiel était fait pour les Sévillans. Car le but de Gameiro a semble-t-il donné des ailes aux joueurs d'Emery, et notamment à Coke, d’abord à la conclusion d’une action parfaitement construite (64ème), puis auteur d’un but étrange, refusé par l’arbitre assistant dans un premier temps puis validé à juste titre par l’arbitre central, dans la confusion la plus totale (70ème).

L'Espagne, reine d'Europe. Grâce à ce succès, le FC Séville, septième de Liga, gagne le droit de participer à la Ligue des Champions l’an prochain. Celle de cette saison est promise elle aussi à un club espagnol. Le Real Madrid et l’Atlético de Madrid s’affronteront en effet le 28 mai prochain à San Siro.