Euro des moins de 19 ans : les cinq Bleuets à suivre

  • A
  • A
Euro des moins de 19 ans : les cinq Bleuets à suivre
Les petits Bleus ont de beaux jours devant eux. @ DANIEL ROLAND / AFP
Partagez sur :

L’équipe de France des moins de 19 ans, sacrée championne d’Europe dimanche soir, regorge de talents. Focus sur cinq joueurs prometteurs. 

La relève n’est encore pas assurée, mais elle grandit vite et bien. L’équipe de France des moins de 19 ans a balayé l’Italie en finale du championnat d’Europe (4-0), dimanche soir, au terme d’une prestation impressionnante. Six ans après la bande à Griezmann et Lacazette, la génération 97 promet elle aussi beaucoup. Europe 1 vous présente cinq joueurs promis à un grand avenir.

  • Kylian Mbappé : plus précoce que Thierry Henry

mbappe

Lui ne fait pas partie de la génération 97, et pour cause : il est encore plus jeune. A 17 ans, Kylian Mbappé est un phénomène de précocité, doté d’une technique hors-pair. L’attaquant de Monaco a crevé l’écran durant cet Euro, avec des dribbles foudroyants et en terminant deuxième meilleur buteur de la compétition (5 buts), derrière son coéquipier Jean-Kevin Augustin. Autre preuve de son (immense) talent : il est devenu en décembre dernier le plus jeune joueur à avoir évolué en pro avec l’AS Monaco, devant un certain… Thierry Henry. Après avoir découvert la Ligue 1 la saison dernière (11 matches, 1 but), on a hâte de voir Mbappé à l’œuvre cette saison.

  • Jean-Kevin Augustin : le futur du PSG

augustin-1280

Lui aussi est un attaquant plein de talent. Jean-Kevin Augustin  a tout cassé lors de cet Euro, avec l’ouverture du score en finale et un titre de meilleur buteur de la compétition (6 buts). Puissant, réaliste face au but, rapide, le jeune attaquant du PSG a d’immenses qualités. Mais il devra progresser techniquement pour s’imposer parmi la (très) forte concurrence au sein du club parisien. S’il pourrait grappiller un peu de temps de jeu la saison prochaine, la progression de Jean-Kevin Augustin pourrait passer par un prêt dans un club moins huppé que le PSG. Histoire de se mettre vraiment en valeur.

  • Ludovic Blas : la révélation

blas-1280

On va être honnête : on ne le connaissait pas du tout. Ludovic Blas, l’ailier de l’En Avant Guingamp, a impressionné par  sa vitesse et son sens du dribble. Buteur en finale, il a martyrisé constamment le pauvre latéral gauche italien. Comme Mbappé, il a découvert la Ligue 1 la saison dernière (14 matches, 1 but), mais il devrait avoir un rôle à jouer cette année avec le club breton. Car l’En Avant a bel et bien une pépite dans ses rangs.

  • Lucas Tousart : le capitaine

tousart

Le capitaine de cette équipe, c’est lui. Lucas Tousart, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, a régné en maître dans l’entrejeu. Il a démontré sa grande maturité tactique et son sens de la récupération, en grattant un nombre considérable de ballons. Mais chez les pros, c’est autre chose. L’an dernier, il n’a joué que 61 minutes en Ligue 1, la faute à une grosse concurrence au milieu de terrain. Lui aussi devrait peut-être réfléchir à un prêt pour poursuivre sa progression. A moins que Bruno Génésio, le coach de l’OL, ne lui donne la possibilité de se mettre en valeur sur quelques matches.

  • Amine Harit : la touche technique

harit

Comme Ludovic Blas, on ne l’attendait pas du tout. Lui aussi formé dans un club de l’ouest, le FC Nantes, Amine Harit a pris en main le jeu de l’équipe de France avec un sacré culot et une bonne dose de talent. Le milieu de terrain offensif a démontré une très belle technique, jouant souvent juste et se permettant quelques dribbles alléchants. Passé pro en janvier dernier, Amine Harit n’a pourtant pas encore joué la moindre minute en Ligue 1. A lui de montrer ses qualités au nouvel entraîneur nantais, René Girard.

Photos : AFP