Euro de Basket : la France déroule contre la Bosnie

  • A
  • A
Euro de Basket : la France  déroule contre la Bosnie
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Les Bleus n’ont pas fait de détail pour leur deuxième match de la compétition (84-51). 

Cette fois, ils ont maîtrisé le match de bout en bout. Au lendemain de leur victoire étriquée contre la Finlande, en ouverture du championnat d'Europe de basket, l'équipe de France a fait le métier, face à la modeste équipe de Bosnie, contre qui elle n'avait jamais perdu. Pour Vincent Collet, sélectionneur de l'équipe de France, "c'était mieux défensivement qu'hier (samedi, ndlr) contre la Finlande. Mais on peine encore offensivement parce que l'on manque de patience. On a encore tendance à se précipiter."

"On m'a laissé beaucoup de liberté". Il faudra toutefois patienter encore pour juger du véritable niveau des champions d'Europe en titre, qui ont pulvérisé une équipe diminuée par les absences. La Bosnie leur aura servi d'apéritif. Les Français n'ont pas eu à trop forcer leur talent pour remporter ce match et Tony Parker (11 points) a pu souffler. Le leader des Tricolores, qui a égalé le record absolu de points marqués dans l'histoire de l'Euro détenu par le Grec Nikos Galis (1.030), a bénéficié d'un bon relais avec le jeune Léo Westermann, qui a lui battu son record de points sur un match en sélection (9 pts). "On m'a laissé beaucoup de liberté. J'ai pu beaucoup shooter et j'ai mis dedans. J'ai essayé d'être un bon complément pour l'équipe", a réagi ce dernier.

Premières minutes de jeu pour Jaiteh. Que retenir d'autre dans ce match à sens unique ? La réaction défensive de la France, qui a resserré les boulons à l'image de Rudy Gobert, auteur de quelques contres dévastateurs. Ou encore le fait que tous les joueurs, sauf le "benjamin" Mouhammadou Jaiteh (20 ans), ont marqué, avec un apport intéressant des hommes de l'ombre en défense, Florent Piétrus et Charles Kahudi. Au retour des vestiaires, le sélectionneur Vincent Collet a remis son cinq majeur sur le parquet pour faire fructifier son avance (37-26). Rassérénés par cet écart d'ampleur, les Français ont géré dans le dernier acte. Et Collet a même pu donner ses premières minutes de jeu à Jaiteh.

Avec un succès supplémentaire, la France sera assurée de figurer en huitièmes de finale. Mais les hommes de Collet espèrent, eux, faire carton plein pour garantir la première place d'un groupe A largement à leur portée, et monter en puissance avant un huitième de finale qui s'annonce périlleux.