Pas royale, l’Angleterre finit dauphine de son groupe

  • A
  • A
Pas royale, l’Angleterre finit dauphine de son groupe
Maintenant, les Anglais vont pouvoir enfin commencer l'Euro.@ AFP
Partagez sur :

SUFFISANT(S) - L'Angleterre n'a pu faire mieux que match nul (0-0) face à la Slovaquie, lundi à Saint-Etienne. Deuxièmes du groupe B, les Anglais se qualifient néanmoins pour les huitièmes de finale. 

LE "TOP LIVE"

Loin d’être époustouflante contre la Russie (1-1), poussive contre le Pays de Galles (2-1) l’Angleterre n'a pas toujours pas exalté ses fans, lundi à Saint-Etienne, face à la Slovaquie (0-0). Dominateurs mais stériles face au but, les Anglais se qualifient quand même pour les huitièmes de finale, en finissant deuxièmes du groupe B, derrière l'étonnant Pays de Galles. Les Slovaques, eux, se contentent de la troisième place du groupe B. Avec quatre points, ça devrait suffire. Revivez notre Top Lab, un classement non chronologique (et subjectif, évidemment), des moments forts du match, à la sauce Lab Euro.

Le tableau d’affichage

SLOVAQUIE 0-0 ANGLETERRE (Stade Geoffroy-Guichard, à Saint-Etienne)

>> Pour revivre le live classique, c’est ici, pour le live façon Lab Euro, c’est en dessous

1. Pied au plancher, genou dans le filet. Les Anglais n'étaient pourtant pas venus en touristes. Dès la 6e minute, Jamie Vardy lançait les hostilités en reprenant un centre de Clyne depuis la droite, du genou. Moche, mais pas loin d'être efficace, la balle finissant dans le petit filet. Du coup, Jamie a décidé d'y aller avec le pied, quelques minutes plus tard, après une belle ouverture d'Henderson en profondeur. Mieux, mais le gardien slovaque est intervenu... du ventre (17e). De quoi lui mettre la tête à l'envers. Décidément...



2. Skrtel, boucher, mais pas seulement. Sous les yeux du prince William, l'Angleterre a poussé, mais l'Angleterre n'a pas marqué. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Lancé par Sturridge, Henderson, en mode quaterback, a déposé un centre parfait au second poteau pour Alli (tiens, un autre prince). Sa demi-volée du gauche a été sauvée in extremis par Skrtel, du bout du pied gauche (61e) ! Boucher et super-héros, c'est fort. 



3. L'Angleterre peut dire "ouf". De leur côté, les Slovaques avaient décidé de se contenter d'une troisième place. Bien regroupés, les partenaires de Marek Hamsik ne sont pas passés loin du coup parfait, après une mésentente entre Joe Hart et Chris Smalling (53e). Plus de peur que de mal finalement pour l'Angleterre. Ça va loin, la rivalité Man City/Man United.



4. Rooney, ce taulier. Appelez-le "Sir". Wayne Rooney est rentré à la 54e minute pour son 20ème match avec l’Angleterre dans une compétition majeure, ce que seuls Ashley Cole et Steven Gerrard (22 chacun) ont fait dans leur carrière. Lors du dernier Angleterre-Slovaquie, Rooney avait planté un doublé. Mais comme les antibiotiques, c'est pas automatique.