Euro 2016 : Rui Patricio, héros du Portugal

  • A
  • A
Euro 2016 : Rui Patricio, héros du Portugal
Rui Patricio s'est montré décisif, dimanche, lors de la finale de l'Euro.@ Martin BUREAU/AFP
Partagez sur :

MVP - Le gardien portugais s'est montré décisif, dimanche, lors de la finale de l'Euro contre la France.

On (Enfin, les supporters portugais surtout) attendait Cristiano Ronaldo et on a eu Rui Patricio. Les attaquants français comme les supporters portugais. Le gardien du Sporting, annoncé comme inférieur à son vis-à-vis Hugo Lloris (ce qui n'est pas une infamie en soi) a été le facteur X de la finale de l'Euro entre le Portugal et la France, dimanche soir, à Saint-Denis (1-0).  

Dès la 10e minute de jeu, il s'est mis en évidence en sortant d'une improbable claquette main gauche une tête d'Antoine Griezmann qui ne demandait qu'à faire trembler les filets. Chaud bouillant, il a repoussé une vingtaine de minutes plus tard une frappe de Moussa Sissoko. Le milieu tricolore le mit encore à contribuion en fin de match et c'est cette fois d'une magnifique horizontale qu'il sortit le cuir (84e). Ce fut là ces trois plus belles interventions, mais à tout moment, le taulier du Sporting (au club depuis 2006 !) a dégagé une belle impression de solidité, au pied comme à la main.

Sauvé par son poteau. Et comme en plus, il a eu avec lui la fameuse réussite des grands gardiens, comme sur cette tête de Griezmann, où il était battu (66e) et surtout sur cette frappe d'André-Pierre Gignac, qui a terminé sur le poteau (90e+2)…

On aurait pu se douter que Rui Patricio, l'homme qui a joué le plus dans cet Euro – 720 minutes avec les trois prolongations du Portugal -, allait nous poser quelques tourments : depuis l'orgie offensive de Hongrie-Portugal au premier tour (3-3), le gardien du Sporting Portugal n'avait encaissé qu'un seul but lors de la phase à élimination directe, face à la Pologne, en quarts de finale (1-1, 5-3 aux tirs au but). Lors de cette rencontre, il s'était également signalé en détournant le tir au but du Polonais Jakub Błaszczykowski, offrant ainsi à Ricardo Quaresma l'occasion de qualifier le Portugal…

335 minutes sans prendre un but. Invaincu lors des 335 dernières minutes de jeu du Portugal dans cet Euro (le Polonais Robert Lewandowski avait marqué dès la 2e minute de jeu), Rui Patricio a réalisé la bagatelle de 14 arrêts sur les 15 tirs cadrés qu'il a subis. Le Portugal a un triple Ballon d'Or dans ses rangs mais on le sait désormais avec certitude depuis dimanche soir, il a aussi un très grand gardien.

Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !