Euro 2016 : quel est le meilleur et le pire tirage pour l'équipe de France ?

  • A
  • A
Euro 2016 : quel est le meilleur et le pire tirage pour l'équipe de France ?
24 équipes vont se lancer à partir du 10 juin 2016 à la conquête du trophée de champion d'Europe.@ Valéry HACHE/AFP
Partagez sur :

SORT - Samedi, au Palais des Congrès, l'équipe de France va connaître ses trois adversaires du premier tour à l'Euro 2016, organisé à domicile.

Après un an et demi de matches amicaux, les Bleus vont à nouveau goûter aux rencontres à enjeu le 10 juin prochain, lors du match d'ouverture de l'Euro, au Stade de France. Contre qui ? On le saura samedi à l'occasion du tirage au sort de la phase de finale de la compétition, tirage qui aura lieu à partir de 18h00 au Palais des Sports de Paris.

Les Bleus de Didier Deschamps connaîtront également leurs deux autres adversaires d'un premier tour qui servira davantage à jauger les forces en présence qu'à écrémer. En effet, les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifieront pour les huitièmes de finale. A priori une formalité pour les Bleus. A moins que le tirage au sort...

Le tirage au sort le plus difficile : France, Italie, Suède, Turquie. C'est l'équipe que tout le monde veut éviter dans le chapeau 2. Vainqueur de son groupe et invaincu tout au long des dix matches de qualification, l'Italie, qui reste sur une Coupe du monde ratée (élimination au premier tour), est le seul "grand" d'Europe à ne pas figurer dans le chapeau 1. Aujourd'hui entraînée par Antonio Conte, la Nazionale s'est refaite une santé en même temps qu'une solidité défensive. La retrouver rappellerait des souvenirs aux Bleus, battus au premier tour de l'Euro 2008 dans un match décisif (2-0). D'autres retrouvailles seraient savoureuses : celles de la France avec Zlatan Ibrahimovic. Même si elle a souffert en qualifications, la Suède dispose avec l'attaquant du PSG d'un joueur d'exception, capable de faire basculer un match à tous moments, comme ce fut le cas à l'Euro 2012 face aux Bleus (2-0 pour la Suède). Enfin, dans le dernier chapeau, la Turquie dispose de solides arguments pour perturber les Bleus, sur le terrain comme dans les tribunes, où la sélection d'Arda Turan devrait bénéficier d'un large soutien.

Ce serait dur aussi... : France, Autriche, Pologne, Islande. Bien évidemment, d'autres tirages peuvent être gratinés, comme celui-ci. Même si les noms parlent moins, cela ressemblerait bien malgré tout à un "groupe de la mort". Malgré une opposition homogène (Russie, Suède, Monténégro...), la Wunderteam autrichienne a réalisé un parcours quasi sans faute en qualifications (9 victoires, 1 nul). La Pologne de Robert Lewandowski s'est elle offerte les champions du monde allemands (2-0). Quant à l'Islande, elle a signé l'exploit de se qualifier aux dépens des Pays-Bas, notamment.

Le tirage au sort le plus facile : France, Ukraine, Hongrie, Irlande du Nord. France-Ukraine, l'affiche aurait une drôle de saveur, alors que c'est là que tout a commencé ou presque pour la "bande à Deschamps" avec cette qualification acquise de haute lutte en barrages du Mondial 2014, en novembre 2013 (0-2, 3-0). Qualifiée via les barrages (1-0, 2-1 contre la Norvège), la Hongrie n'a pas été rayonnante lors de son groupe de qualifications, avec seulement 11 buts marqués en 10 matches, une défaite à domicile contre l'Irlande du Nord (2-1) ou encore en Grèce, dernière du groupe (4-3). L'Irlande du Nord, justement, première de son groupe mais novice en phase finale, ne serait pas un trop mauvais parti non plus.

Ce serait un bon tirage aussi... : France, Suisse, Slovaquie, Albanie. Le France-Suisse du premier tour du Mondial 2014 reste sans aucun doute à ce jour le match le plus abouti de l'ère Deschamps : un succès 5-2 qui avait ouvert la porte des huitièmes de finale aux Bleus. En qualifications, les Suisses ont subi la loi des Anglais par deux fois. Certes, la Slovaquie peut compter sur le Napolitain Marek Hamsik mais son manque d'expérience internationale sera un handicap. Enfin, malgré son succès face aux Bleus en amical en juin dernier (1-0), l'Albanie, équipe la moins bien classée au ranking Fifa (38e), devrait souffrir.

Pour rappel, la composition des quatre chapeaux :

CHAPEAU 1
France (pays organisateur)
Espagne (tenant du titre)
Allemagne
Angleterre
Portugal
Belgique

CHAPEAU 2
Italie
Russie
Suisse
Autriche
Croatie
Ukraine

CHAPEAU 3
République tchèque
Suède
Pologne
Roumanie
Slovaquie
Hongrie

CHAPEAU 4
Turquie
Irlande
Islande
Pays de Galles
Albanie
Irlande du Nord