Euro 2016 : Pourquoi les Bleus vont-ils s'entraîner en altitude ?

  • A
  • A
Euro 2016 : Pourquoi les Bleus vont-ils s'entraîner en altitude ?
Depuis de nombreuses années, les Bleus effectuent leur préparation aux grandes compétitions en altitude.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Pour préparer l’Euro, les Bleus ont rejoint l'Autriche pour un séjour en montagne. Quels en sont les effets bénéfiques ? Explications d’un spécialiste.

INTERVIEW

Ce mardi, l'équipe de France a pris la direction de Neustift, en Autriche, étape dans sa longue préparation à l’Euro 2016. Rassurez-vous, les Bleus n'y vont pas pour la luge, les tartiflettes et le vin chaud, mais bien pour quatre jours de travail physique intense jusqu'au 3 juin. Ce fameux stage dans les hauteurs alpines est une habitude pour l’équipe de France, mais aussi pour de nombreux autres sportifs (athlètes, cyclistes,...).

Mais au fait, pourquoi cette obsession à escalader les montagnes avant chaque compétition ? Est-ce vraiment bénéfique à l'organisme ? Le Lab Euro a posé la question à Jean-Jacques Menuet, médecin du sport et référent médical de l’équipe cycliste professionnelle Fortunéo-Vital Concept.

"Quels sont les effets directs de l’altitude sur l’organisme ?

En altitude, l’air est moins riche en oxygène, ce qui affecte la respiration et le fonctionnement des muscles. Pour compenser le manque d’oxygène, le cœur va battre plus vite et la fréquence respiratoire va augmenter. En trois ou quatre jours, l’organisme va développer un système d’adaptation appelé l’acclimatation. La réaction principale a lieu au niveau des reins, qui vont augmenter leur sécrétion d’EPO, une hormone naturelle qui va permettre la création de plus de globules rouges, les cellules qui permettent le transport de l’oxygène dans le sang.

Quels sont les intérêts de l’altitude pour le sportif ?

Le principal intérêt pour le sportif réside justement dans cette sécrétion d’EPO. Elle va permettre la présence de plus d’oxygène dans le sang, ce qui va entraîner une amélioration de l’endurance du sportif, et non pas de sa résistance ou de sa puissance. L’altitude permet également aux sportifs d’être moins exposés aux allergènes comme le pollen car ceux-ci sont plus rares à une altitude élevée. Enfin, la luminosité est plus importante en montagne, ce qui stimule de manière naturelle les capacités de tonicité, de vigilance et de détermination.

Comment s’assurer de l’efficacité d’un stage de préparation en altitude ?

Les spécialistes s’accordent pour dire que le stage est efficace si le sportif dort en haute altitude tout en s’entraînant à une altitude qui correspond à celle de la compétition. En effet, des efforts en trop haute altitude peuvent compromettre sa récupération. L’idéal, c’est que l’équipe dorme à plus de 2.800 mètres, en refuge par exemple, et qu’elle redescende le matin pour s’entraîner. En ce qui concerne la durée du stage, une dizaine de jours semble être un minimum pour une préparation efficace, en sachant que l’effet bénéfique des globules rouges sur le sang s’estompe environ une semaine après le retour à une altitude normale.

Vous êtes en train de dire que le stage des Bleus en Autriche ne servira finalement pas à grand-chose...

Quatre jours, c'est toujours mieux que rien, mais physiologiquement en tout cas, la durée d’exposition de l’équipe de France à la haute montagne ne me semble pas suffisante. Et puis surtout, les effets bénéfiques de l'altitude vont disparaître progressivement dans la semaine qui suit le retour à une altitude normale (et donc avant le premier match des Bleus à l’Euro, ndlr)."