Euro 2016 : pourquoi Samuel Umtiti tient la corde pour remplacer Adil Rami contre l'Islande

  • A
  • A
Euro 2016 : pourquoi Samuel Umtiti tient la corde pour remplacer Adil Rami contre l'Islande
Samuel Umtiti, titulaire dimanche en quarts de finale ?@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

UNE PLACE À PRENDRE - Le défenseur de l'Olympique Lyonnais devrait être préféré à Eliaquim Mangala pour remplacer Adil Rami en défense centrale, dimanche.

Qui pour remplacer Adil Rami, suspendu pour les quarts de finale après avoir reçu un deuxième carton jaune en huitièmes contre l'Irlande (2-1) ? C'est l'une des questions de cette longue semaine de préparation en vue du match contre l'Islande, dimanche au Stade de France. Si Laurent Koscielny jouera sans doute, l'identité de son acolyte en charnière centrale est encore inconnue.

Mais selon des informations de L'Equipe, Didier Deschamps aurait déjà fait son choix. Et celui-ci porterait bien sur le Lyonnais Samuel Umtiti et non sur le Citizen Eliaquim Mangala, pourtant plus expérimenté. Un choix plutôt culotté - Umtiti n'a jamais porté le maillot bleu - mais qui semble véritablement privilégié par le staff. On vous explique pourquoi.

  • Il a failli être testé contre l'Eire

La plus grosse indication de la probable titularisation de Samuel Umtiti dimanche date du huitième de finale contre l'Irlande. Vers la 70e minute, alors que la France vient d'inverser la tendance (2-1) et semble même partie pour inscrire un troisième but, Didier Deschamps souhaite faire sortir Laurent Koscielny pour préserver le défenseur d'Arsenal, sous la menace d'une suspension. 

C'est donc logiquement que Didier Deschamps envoie un défenseur à l'échauffement. Mais - surprise - il se tourne vers le Lyonnais plutôt que vers le Citizen. Un signe qui ne trompe pas : Rami étant suspendu, "DD" veut tester Umtiti en vue du quart de finale. Malheureusement pour celui-ci, pas de troisième but français, donc pas d'entrée en jeu. Mais une marque de confiance de la part du coach. 

  • Mangala n'a pas la confiance du staff

Cette responsabilisation du défenseur de 22 ans n'est pas anodine pour le staff. En effet, Deschamps ne semble pas satisfait d'Eliaquim Mangala, son autre alternative en défense centrale. Selon des observateurs dont L'Equipe, le Citizen ne dégage pas tout à fait la sérénité aux entraînements, et ce manque de confiance se ressent. Didier Deschamps serait donc prêt à privilégier un titulaire indiscutable de Ligue 1 plutôt qu'un remplaçant de Premier League, auteur, qui plus est, d'une saison en demi-teinte.

  • Son profil est plus sûr

La perspective de l'adversaire islandais semble également aller en la faveur de Samuel Umtiti. Le défenseur suivi par le Barça est réputé beaucoup plus technique que son homologue de Manchester, parfois un peu dur au duel. Sa qualité de relance et de passe sera précieuse pour la construction des actions françaises dans un match où les Bleus risquent d'avoir le ballon la plupart du temps. Au contraire, l'agressivité naturelle de Mangala pourrait s'avérer dangereuse sur des contre-attaques dont les Islandais sont friands.

  • Il a su prendre son mal en patience

Si Samuel Umtiti est arrivé jusque là, c'est au prix d'un comportement exemplaire. Pourtant, il y a huit mois, le Lyonnais était bien loin d'être dans les petits papiers de "DD". Le sélectionneur s'était même presque moqué des performances du défenseur en Ligue des Champions. Mais Umtiti a fait profil bas. Il a même tout fait pour taper dans l'oeil du coach alors qu'il était encore réserviste. Et cela a marché. D'abord dépassé par Adil Rami et Jérémy Mathieu pour dans la liste des 23, il a su profiter du forfait du défenseur barcelonais pour gagner sa place. Un mois plus tard, les rôles semblent inversés : cette fois-ci, c'est bien lui qui est en train de passer sous le nez d'Eliaquim Mangala. A lui de saisir sa chance, dimanche contre l'Islande.